Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Municipales dans l'Yonne : une atmosphère inédite pour ces élections

-
Par , France Bleu Auxerre

Le premier tour des élections municipales s'est tenu ce dimanche 15 mars. Le gouvernement a décidé de maintenir le scrutin malgré le passage au stade 3 de l’épidémie de coronavirus. Mais certains électeurs auraient préféré rester chez eux.

Un des bureaux de vote d'Auxerre
Un des bureaux de vote d'Auxerre © Radio France - Loïc Bongeot

Ce dimanche 15 mars s'est tenu le premier tour des élections municipales dans l'Yonne et partout en France. Le gouvernement a pris la décision de maintenir ses élections malgré le passage au stade 3 de l'épidémie de coronavirus. Une décision qui passe mal pour certains électeurs qui craignent les risques de contamination.

Certains assesseurs se sont désistés au dernier moment

C'est l’incompréhension chez certains électeurs qui se sont déplacés ce dimanche pour élire leur prochain maire : "vu ce qu'on a entendu jeudi soir il ne faut plus rien faire, alors il fallait reporter les élections", explique un électeur dans un bureau de vote à Auxerre. 

Souvent, les électeurs dénonce une "décision politique" : "tous les médecins sont d'accord pour dire que c'était une bêtise" s'agace Joëlle, présidente d'un bureau de vote à Auxerre. Elle a décidé de tenir son rôle de présidente de bureau malgré l'épidémie covid-19. Une partie de ses collègues et certains assesseurs se sont désistés au dernier moment. 

Certains électeurs dénoncent même la mobilisation de moyens pour les élections alors que les soignants pourraient en manquer : "il y a des gels hydroalcooliques et les masques de protection mais est-ce que tous les soignants en ont? Je ne pense pas que la démocratie aurait souffert qu'on reporte les élections de deux mois" regrette cette électrice qui à fait le déplacement à contre-cœur. 

D'autres électeurs sont moins réticents, ils font confiance aux présidents et assesseurs des bureaux de vote sur la mise en place des gestes barrières, comme les distances d'un mètre entre chaque personne, les stylos désinfectés ou encore le port de gants : "heureusement qu'il y a toutes ces précautions, ça rassure" dit Alix, assesseur.

Les assesseurs des bureaux de vote portent des gants pour toucher l'urne - Radio France
Les assesseurs des bureaux de vote portent des gants pour toucher l'urne © Radio France - Loïc Bongeot

Une participation en baisse

C'était la plus grosse crainte des candidats et le chiffre le plus scruté de ces élections : le taux de participation.  Dans l'Yonne, il est estimé à 46,48  % à 17h.

En France, il s'élève à 38,77  % soit 16 points de moins qu'en 2014.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu