Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : le MuniciVan de France Bleu Pays d'Auvergne fait étape à Thiers

-
Par , , France Bleu Pays d'Auvergne, France Bleu

Après Cournon-d'Auvergne, notre tournée des municipales est passée ce mercredi soir par la place Antonin-Chastel à Thiers. Emploi, urbanisme, sécurité, mobilité, les cinq candidats ont pu exposer leurs idées et leurs projets. L'un d'entre-eux succédera au maire communiste Claude Nowotny.

Le Municivan de France Bleu Pays d'Auvergne place Antonin Chastel
Le Municivan de France Bleu Pays d'Auvergne place Antonin Chastel © Radio France - Mickaël Chailloux

La tournée du véhicule de France Bleu Pays d'Auvergne, baptisé "MuniciVan" s'est arrêtée ce mercredi soir sur la place Antonin-Chastel à Thiers (Puy-de-Dôme). Après avoir envisagé de se représenter, le maire communiste sortant Claude Nowotny a finalement décidé de ne pas briguer un second mandat. Âgé de 62 ans, l'ancien suppléant du député André Chassaigne évoque des raisons personnelles. Il l'a annoncé avec émotion le 21 janvier dernier lors des vœux aux Thiernois. 

Comment rendre la ville attractive ?

Selon le dernier recensement Insee, Thiers compte 11 847 habitants. Certes, elle a gagné 147 habitants sur un an, mais la sous-préfecture du Puy-de-Dôme continue de perdre des habitants, près de 3% de sa population entre 2007 et 2017. Comment rendre la capitale de la coutellerie à nouveau attractive et "décoller" cette image de cité fantôme ? Le défi est grand. Sans surprise, l'emploi, le social, l'urbanisme, la revitalisation urbaine, la sécurité et la mobilité seront les thématiques fortes de la campagne. Cinq candidats vont tenter de succéder à Claude Nowotny.

Nowotny passe le relais à Meftah

A commencer par son premier adjoint, le socialiste Abdelhraman Meftah. Le premier vice-président de Thiers Dore et Montagne conduira la liste de la majorité sortante "Ensemble pour Thiers 2020". Elle est constituée d’une dizaine d’élus, dont sept de l’exécutif. 

Abdelhraman Meftah (Ensemble pour Thiers 2020), candidat à la mairie de Thiers - Radio France
Abdelhraman Meftah (Ensemble pour Thiers 2020), candidat à la mairie de Thiers © Radio France - Gilles Buquet

Une liste d’union de la gauche dont l'ambition est de continuer le travail commencé en 2014. "Les engagements qu'ont a pris en 2014 ont quasiment tous été respecté" explique Abdelhraman Meftah, qui veut repartir pour un tour afin de "finir le travail qui a été commencé". 

Abdelhraman Meftah (Ensemble pour Thiers 2020) : "90% des engagements pris en 2014 ont été tenus"

Rodier l'adjoint dissident

Face au premier adjoint au maire Nowotny, Stéphane Rodier. Celui qui a été ancien collègue d'Abdelhraman Meftah se défend pour autant de toute querelle personnelle. "Elles sont derrière nous, nous regardons devant" explique Stéphane Rodier, qui a été démis de ses délégations avec plusieurs autres élus, alors qu'ils avaient critiqué la gestion de l'équipe municipale en place. 

Stéphane Rodier (Générations Thiers), candidat à la mairie de Thiers - Radio France
Stéphane Rodier (Générations Thiers), candidat à la mairie de Thiers © Radio France - Mickaël Chailloux

Avec sa liste Génération Thiers, liste sans étiquette - "mais avec de fortes valeurs" précise-t-il -, Stéphane Rodier veut mettre au cœur de sa politique la démocratie participative. Il veut organiser des comités participatifs avec des citoyens qui pourront prendre part aux décisions, mais aussi des "référendums d'initiative populaire". S'il est élu, il baissera de 25% ses indemnités de maire. Durant le mois de février, il fera 110 propositions pour la ville de Thiers.

Stéphane Rodier (GénérationThiers) : "2014 a été une année d'espoir, mais nous n'avons pas été à la hauteur"

Tahar Bouanane veut inscrire le couteau de Thiers à l'UNESCO

Candidat en 2014, Tahar Bouanane conduit une liste soutenue par Europe Écologie-Les Verts (EELV). Aux dernières élections, il avait réalisé un score honorable de 15%. Cette année, il revient avec une ambition un peu plus affirmée. "L'écologie n'a pas besoin de mesurettes" affirme-t-il. Pour mettre en oeuvre la transition écologique, le candidat veut "travailler sur l'urbanisation" mais aussi "créer des ceintures maraîchères" notamment au plan intercommunal. 

Tahar Bouanane (EELV), candidat à la mairie de Thiers - Radio France
Tahar Bouanane (EELV), candidat à la mairie de Thiers © Radio France - Gilles Buquet

Parmi les propositions aussi, pour rendre plus attractive la ville de Thiers, celle d'inscrire l'activité coutelière au patrimoine immatériel de l'UNESCO. "Elle fera l'objet d'un dépôt de candidature et d'un dossier bâti avec toutes les communes du secteur", ceci afin de "restaurer l'image de la ville de Thiers"

Tahar Bouanane (EELV) : "L'écologie n'a pas besoin de mesurettes"

Un ancien sous-préfet en lice

Éric Boucourt est ancien sous-préfet de Thiers entre 2007 et 2010. Lui, qui a toujours une maison ici et venait régulièrement même s'il était en poste ailleurs décide de sortir de sa réserve. Désormais retraité, il veut le dire : le mandat de Claude Novotny n'a pas été assez bon. "L'équipe sortante n'a pas attaqué à mon sens l'essentiel : ce centre ville difficile. Il y avait une dynamique sous le mandat de Thierry Déglon, qui avait montré qu'on pouvait changer des choses.

Eric Boucourt (Mieux Vivre à Thiers, Pour Tous, Au Quotidien), candidat à la mairie de Thiers - Radio France
Eric Boucourt (Mieux Vivre à Thiers, Pour Tous, Au Quotidien), candidat à la mairie de Thiers © Radio France - Gilles Buquet

Il conduit la liste "Mieux Vivre à Thiers" "Pour Tous et au Quotidien". Une liste apolitique qui a reçu le soutien de l'ancien maire thiernois, Thierry Déglon, qui, cependant, n'a pas souhaité se représenter. Eric Boucourt veut ainsi relancer "une machine lourde" sur le commerce. Il propose de "végétaliser au maximum les rues, places, placettes, à l'image de Montpellier ou de Grasse par exemple". 

Eric Boucourt : "Je propose de végétaliser les places, placettes et rues de Thiers"

Les outsiders "Thiers, réunir pour agir"

Seule liste à vraiment jouer les troubles-fêtes dans cette élection, la liste "Thiers : réunir pour agir". Elle a été constituée et sera, grosso modo, constituée de membres de l’association "Thiers Nouveaux mondes", et du conseil citoyen "Thiers centre ancien". Le groupe, issu du monde associatif, se veut sans étiquette. La liste sera conduite par un ancien militaire d'origine moulinoise de 51 ans, Julien Roméro.

Julien Roméro (Thiers, réunir pour agir), candidat à la mairie de Thiers - Radio France
Julien Roméro (Thiers, réunir pour agir), candidat à la mairie de Thiers © Radio France - Mickaël Chailloux

Le projet sera axé sur l'environnement. Sur le délabrement du bâti de la ville, le candidat explique qu'il veut faire "un état des lieux de ces maisons" qui risquent l'effondrement. "C'est peut-être le moment de faire le vide pour rendre dynamique la ville" explique-t-il. 

Julien Roméro (Thiers, réunir pour agir) : "Notre projet est axé sur l'environnement"

La tournée du MuniciVan 

  • 1ere étape : mercredi 29 janvier, place Gardet à Cournon-d'Auvergne
  • 2e étape : mercredi 5 février, place Antonin Chastel à Thiers
  • 3e étape : mercredi 12 février, place de la Victoire à Clermont-Ferrand
  • 4e étape : mercredi 19 février, place Charles de Gaulle à Vichy 
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu