Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales 2020 : poussée abertzale au Pays Basque

-
Par , , France Bleu Pays Basque

Ciboure, Urrugne, Ustaritz et Itxassou, ces quatre communes ont élu une liste soutenue par le parti EH Bai ce 28 juin, et le vote abertzale est en croissance presque sur tout le territoire.

Le candidat abertzale Eneko Aldana célébré à Ciboure
Le candidat abertzale Eneko Aldana célébré à Ciboure © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Ciboure, Urrugne, Ustaritz et Itxassou. Dans ces quatre communes, les abertzale se sont imposés dimanche à l'issue du second tour de la municipale 2020. Alors qu'ailleurs on parle d'une vague écologiste qui a balayé les grandes métropoles, on peut parler au Pays Basque d'un effet gauche abertzale.

Le nouveau maire d'Urrugne Philippe Aramendy
Le nouveau maire d'Urrugne Philippe Aramendy © Radio France - Anthony Michel

Après des années d'opposition les abertzale en position de gérer

Alors que le mouvement est devenu la principale force d'opposition au début des années 2000 dans de nombreuses municipalités il se trouve désormais en situation de gestion. 

Urrugne, Ustaritz, Ciboure, Itxassou, ont choisi dimanche des listes emmenées par une personnalité de la gauche abertzale. Au premier tour, Baigorri, Saint Pierre d'Irube, Biriatou et Ossès avaient fait de même. Dans le même temps, la gauche abertzale fait partie d'une majorité d'alliance dans des communes comme Saint Pée, Hendaye et Saint Palais. Chaque commune a bien sûr aussi voté sur des enjeux propres mais il ne fait pas de doute que l'effet abertzale a compté. 

Le nouveau maire de Ciboure Eneko Aldana
Le nouveau maire de Ciboure Eneko Aldana © Radio France - Nathalie Bagdassarian

Un mouvement soutenu par Euskal Herria Bai

Toutes ces listes étaient soutenues par Euskal Herria Bai (Pays Basque oui) même si elles comptent de nombreux candidats indépendants.  Des équipes qui seront attendues désormais sur leur gestion de la spéculation et de la crise immobilière qui balaye le Pays Basque mais aussi sur les enjeux écologiques. 

Le parti abertzale se réunit dans une dizaine de jours. Il dressera le bilan d'une municipale étalée sur 3 mois. Il préparera aussi sa stratégie pour les élections communautaires à l'Agglomération pays Basque le 17 juillet. A noter que le PNV (parti nationaliste basque) place aussi quelques conseillers élus sur des listes de droite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu