Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : quelle place des handicaps à Plougastel-Daoulas ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est une thématique que de nombreuses associations voudraient voir davantage traitées par les candidats aux élections municipales : la prise en charge des handicaps. A Plougastel-Daoulas dans le Finistère, un habitant concerné demande un engagement des candidats aux municipales.

Certains équipements comme des rampes d'accès faites de pavés sont inadaptées pour Bernard Kerdraon
Certains équipements comme des rampes d'accès faites de pavés sont inadaptées pour Bernard Kerdraon © Radio France - Morgane Heuclin-Reffait

Plougastel-Daoulas, France

Des rampes pour accéder aux médiathèques, une signalétique adaptée aux malentendants et malvoyants, une formation des agents en mairie pour accueillir les habitants atteints de handicaps mentaux... Autant de propositions que soulève Bernard Kerdraon dans sa lettre adressée aux candidats aux élections municipales dans sa ville de Plougastel-Daoulas. L'habitant de la commune, atteint de paralysie cérébrale, leur a ainsi remis une liste avec quelques pistes pour améliorer le quotidien des personnes handicapées. Les candidats s'en sont tous saisis. 

Des bureaux de vote accessibles

Le maire et candidat divers droite Dominique Cap veut commencer par une meilleure inclusion lors du scrutin : "pour les élections municipales, on vient de mettre toutes les urnes à hauteur de personnes en fauteuil roulant ou ayant des problèmes de déplacements." "C'est ensuite un travail du quotidien, estime-t-il, pour l'accessibilité, la mobilité et l'inclusion avec les personnes concernées."

La commune est la première dans le Finistère à avoir signé la charte d'accessibilité lancée par Yann Jondot, un maire du Morbihan atteint de handicap moteur. "En terme d'accessibilité, on a un niveau B sur C, précise Dominique Cap. C'est pas mal, mais on a donc encore du boulot."

Gilles Grall ("Bien vivre Plougastel") veut de son côté ne "pas se limiter à l’accessibilité des personnes à mobilité réduite" et souhaiterait que les bulletins de vote en braille soient développés. 

Un diagnostic de situation

David Moan, de la liste Ensemble à gauche, veut quant à lui "faire un _diagnostic d'usage de l'accessibilité des espaces publics_", ainsi que pour les transports. Le candidat veut par ailleurs désigner un élu référent pour les questions de handicap et créer un parc de jeux inclusif pour les enfants.

"On doit réfléchir à une _meilleure circulation dans la ville_, à l'accès à la baignade et aux grèves pour une commune littorale comme la nôtre, indique-t-il. Il faut aussi mieux prendre en compte le handicap pour les travaux de voiries : on se retrouve vite face à des marches, des murs pour les personnes en fauteuils roulant."

Gilles Grall souhaite quant à lui créer une "mission mobilité/accessibilité/handicap" confiée à un membre du conseil municipal.

Inclure les personnes handicapées dans les listes

Dans la liste du candidat soutenu par En Marche, Stéphane Péron, deux co-listiers sont atteints de handicaps. "Ce sont les mieux placés pour savoir quoi faire, on travaille ensemble sur ces questions", explique le candidat. Il souhaite dépasser la question de l'accessibilité : "il faut prendre en compte l'inclusion scolaire pour les jeunes atteints de handicaps comme l'autisme, le nombre de foyers pouvant accueillir les personnes en situation de handicap."

Le candidat ne précise pas encore si un élu sera délégué à ces questions "mais c'est une question transversale pour identifier les freins à l'inclusion, explique-t-il. Cette _notion de handicap va insuffler toutes les politiques._"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu