Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : quelles idées et quel candidat à gauche pour Laval ?

lundi 20 novembre 2017 à 5:48 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne

2020 c'est demain. La gauche partira à la reconquête de la mairie de Laval, mais avec quel programme ? Le Parti Socialiste de la Mayenne vient d'identifier plusieurs sujets, plusieurs pistes de réflexion, sans avoir évidemment décidé la ou le candidat qui le représentera aux élections municipales.

(de gauche à droite) Antoine Caplan, co-premier secrétaire du PS en Mayenne et Guillaume Garot, député de la Mayenne
(de gauche à droite) Antoine Caplan, co-premier secrétaire du PS en Mayenne et Guillaume Garot, député de la Mayenne © Radio France - Martin Cotta

Laval, France

Depuis le 25 septembre, il ne reste que neuf élus d'opposition au conseil municipal de Laval, après les démissions successives de onze élus comme Jean-Christophe Boyer, le chef de file socialiste et ancien maire de Laval. Aujourd'hui l'opposition se reconstruit à la mairie tout comme le Parti Socialiste, à un peu plus de deux ans des élections municipales.

Les espaces verts, le temps périscolaire et les crèches

Si l'on est encore loin de l'élaboration d'un programme, le parti a déjà ciblé des problématiques lavalloises. "On entend beaucoup de Lavallois inquiets des conséquences des choix budgétaires à courte vue de l'équipe de François Zocchetto" estime Antoine Caplan, le responsable de la section du PS de Laval, qui souhaite aussi se positionner sur le thème de la gestion des temps périscolaires. "Moi je suis un jeune papa. Beaucoup de familles à la sortie de l'école me disent qu'elles galèrent parce que l'accueil du matin a été en partie supprimé et que les portes sont souvent fermées entre 7h30 et 8h. D'autres familles sont inquiètes parce que les crèches fermeront trois semaines dans l'année alors qu'elles ne peuvent pas toujours prendre des congés" termine Antoine Caplan. Selon lui, des promesses faites par l'équipe municipale actuelle ne sont pas tenues. "À Laval des quartiers attendent encore les rénovations de rues, des trottoirs, des pistes cyclables. Beaucoup de Lavallois nous disent attendre l'intervention plus régulière des services des espaces verts et propreté" déclare le co-premier secrétaire fédéral du Parti socialiste en Mayenne. Autant de problématique sur lesquelles la gauche réfléchie actuellement.

"On entend beaucoup de Lavallois inquiets des conséquences des choix budgétaires à courte vue de l'équipe de François Zochetto"

Quel candidat pour 2020 ?

La question est encore prématurée, mais certains noms sont déjà évoqués au sein des militants socialistes et de l'intelligentsia lavalloise. Un homme fait de plus en plus parlez de lui : Antoine Caplan justement. Ce Lavallois de 35 ans a suivi le parcours classique d'un militant qui aspire aux responsabilités. Le Lavallois, a d'abord fait ses gammes au Mouvement des Jeunes Socialistes avant d'être l'ancien directeur de cabinet de Guillaume Garot à la mairie de Laval après la victoire de ce dernier en 2008. Après être resté dans l'ombre, pas mal de militants le voient aller au front en 2020 aux municipales. Il est trop tôt pour décider explique l'intéressé. "C'est flatteur que l'on pense à moi mais honnêtement ce n'est pas le sujet. On a la chance au Parti socialiste, même si le contexte est en ce moment assez difficile, d'avoir un vivier de compétences, de personnalités. On a surtout la chance d'avoir un leader qui est Guillaume Garot. Il a été un maire accessible, abordable, qui a lancé beaucoup de projets pour la ville. Avec aussi une capacité à rassembler au-delà de la gauche et des clivages" analyse Antoine Caplan.

"C'est flatteur que l'on pense à moi mais honnêtement ce n'est pas le sujet"

S'agissant de Guillaume Garot, l'élu pourrait ne pas vouloir briguer un troisième mandat de député. Pas impossible donc de le voir dans la course pour la mairie de Laval en 2020. Guillaume Garot réfléchit. Tout dépendra aussi de ce que pourrait proposer les instances nationales du PS à l'ancien ministre délégué à l'agroalimentaire.