Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales dans la Drôme et en Ardèche : peu de nouvelles têtes élues dans les principales communes

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les maires qui ont été élus lors de ces municipales 2020 dans les principales communes de Drôme et d'Ardèche sont pour la plupart des sortants qui ont été réélus, ou ont déjà été élus comme adjoint ou conseiller municipal.

Un hôtel de ville, ici à Chomérac en Ardèche - illustration
Un hôtel de ville, ici à Chomérac en Ardèche - illustration © Radio France - Adèle Bossard

Plusieurs maires de Drôme et d'Ardèche élus lors de ces municipales 2020 vont occuper cette fonction pour la première fois. Mais très peu d'entre eux sont des novices en politique. 

La principale surprise est la victoire de Julien Cornillet à Montélimar. À 36 ans, il met fin à trois mandats consécutifs de Franck Reynier. Mais s'il n'a jamais été élu maire, il est le fils de Thierry Cornillet, lui-même ancien maire de Montélimar entre 1989 et 1999. Dans les villes moyennes, seule Martine Mattéi à Viviers et Christian Bussat à Dieulefit sont des nouveaux venus. Mais ils ont déjà été élus ailleurs, la première dans les Bouches-du-Rhône et l'autre dans l'Héraut.

Et comme eux, plusieurs avaient occupé un poste d'adjoint ou de conseiller municipal avant d'accéder à la fonction de maire. C'est le cas de Simon Plenet à Annonay : il est élu depuis 2012 au conseil départemental de l'Ardèche et en est le premier vice-président depuis 2017. Même scénario avec Claude Fourel à Saint-Donat-sur-l'Herbasse, avec Gilles Dufaud à Davézieux ou avec Francis Fayard à Livron : tous étaient ou ont été des adjoints qui prennent une succession ou qui chipent la place.

Quant à Die ou Saint-Rambert-d'Albon, les maires élus n'étaient pas directement sortants mais avaient déjà occupé cette fonction précédemment. Isabelle Bizouard, dont la liste divers gauche vient d'être élue à Die, avait été maire de la commune entre 1995 à 2008. Et à Saint-Rambert-d'Albon, le candidat Les Républicains Gérard Oriol était déjà maire de 1995 à 2014. 

De nombreux maires réélus

Dans les principales villes de Drôme et d'Ardèche, ce sont finalement des maires sortants qui ont conservé leur poste. Pour ce second tour, il s’agit d’élus de droite qui conservent leur poste : Marie-Hélène Thoraval a été réélue à Romans-sur-Isère, Hervé Mariton a été réélu de justesse à Crest où il fera un cinquième mandat, Alain Gallu est réélu à Pierrelatte, Frédéric Sausset est réélu à Tournon-sur-Rhône, Marlène Mourier est réélue à Bourg-lès-Valence et Jean-Yves Meyer est réélu à Aubenas.

Et de nombreux maires sortants avaient été réélus dès le premier tour : Nicolas Daragon à Valence, Nathalie Niéson à Bourg-de-Péage, Geneviève Girard à Portes-lès-Valence, Jean-Michel Catelinois à Saint-Paul-Trois-Châteaux ou Claude Aurias à Loriol pour la Drôme, Michel Valla à Privas, Olivier Péverelli au Teil ou Bernard Brottes à La Voulte-sur-Rhône pour l'Ardèche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu