Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : relancer les commerces en centre-ville, une priorité à Morlaix

-
Par , France Bleu Breizh Izel

C'est un enjeu majeur de l'élection municipale à Morlaix : le centre-ville ne parvient pas à garder ses commerces, la clientèle ayant privilégié en partie les zones commerciales périphériques. Redynamiser l'économie locale est une priorité pour les différents candidats.

Les fermetures de commerces en centre-ville se multiplient dans les communes de taille moyenne
Les fermetures de commerces en centre-ville se multiplient dans les communes de taille moyenne © Maxppp - Bruno Levesque

Morlaix, France

C'est un constat partagé par les habitants comme les commerçants : comme de nombreuses villes de taille moyenne, Morlaix possède beaucoup d'espaces commerciaux vides dans le centre-ville. Les différents candidats à l'élection municipale veulent inverser la tendance.

Investir les boutiques vides

Difficile d'estimer le pourcentage de cellules commerciales vides dans le centre de Morlaix, la commune n'ayant pas de chiffres officiels. La cité est d'ailleurs retenue dans le programme national "Action Cœur de Ville" qui permet de mobiliser des fonds. La maire et candidate divers-droite Agnès Le Brun envisage désormais de préempter des cellules commerciales vides ou de changer la destination de certaines : "des cellules commerciales vides depuis 30 ans pourront être transformées, par exemple en garage à vélos électriques."

"Il faut racheter quelques cellules commerciales qui puissent être louées à bas coût après remise en état", estime le candidat La République En Marche et ex-commerçant Jean-Philippe Bapceres. "Cela créerait une concurrence de loyer qui pousserait les propriétaires d'autres locaux commerciaux à baisser les leurs", selon le marcheur.

Le socialiste Jean-Paul Vermot veut en faire racheter davantage par la municipalité. "On veut agir directement avec des baux de trois mois, qui permettraient de tester une activité sans risques financiers trop énormes, précise-t-il. Il faut une solution de commerces-relais." Il souhaite créer une société d'économie mixte pour récupérer une partie de ces cellules commerciales vides. 

Pour Didier Allain ("Morlaix Alternative Citoyenne"), "il faut déjà mettre les commerçants autour d'une table autour de ce problème de cellules vides. Il y a eu des essais à Saint-Brieuc où un référent a fait _un inventaire et des taxes supplémentaires des cellules commerciales vides_. On peut imaginer adapter ce dispositif à Morlaix." (NDLR : contrairement à ce que nous avions indiqué initialement, Didier Allain n'évoque pas l'organisation d'un référendum local sur la question).

Repenser la ville pour dynamiser le commerce

La maire divers droite Agnès Le Brun veut "réinventer le commerce de centre-ville" plus que le redynamiser. "Il faut _que les clients y trouvent des choses différentes par rapport aux centres commerciaux_, insiste-t-elle. Il faut une amplitude horaire différente, du click and collect, des produits différents... Ce sont souvent les indépendants qui se portent bien dans les centre-villes."

Il faut aussi améliorer l'accueil des commerçants qui s'installent pour Jean-Philippe Bapceres, en créant "une _structure municipale qui mette en lien toutes les aides existantes_, un bureau unique pour les rediriger et les accompagner dans leurs démarches." Le candidat souhaite développer la politique de stationnement en zone bleue actuellement testée.

"La plus-value des villes comme Morlaix, c'est d'y trouver tout un bouquet de services accessibles dont font partie les commerces, estime Jean-Paul Vermot. Il faut aussi des structures de santé, des transports, des logements pour relancer le centre-ville". Il s'agit de "relancer la _synergie entre les habitants, commerçants et artistes_" pour Didier Allain, qui veut ainsi rendre les commerces plus attrayants.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu