Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Ustaritz : la course folle de l'urbanisation

-
Par , France Bleu Pays Basque

À l'occasion des élections municipales 2020, France Bleu Pays Basque vous propose un tour d'horizon des communes. Étape dans une commune qui voit sa population exploser ces dernières années : Ustaritz.

Près de 7.000 habitants vivent à Ustaritz.
Près de 7.000 habitants vivent à Ustaritz. © Radio France - Fanette Hourt

À une quinzaine de kilomètres de Bayonne, à une quinzaine de kilomètres de la plage, une vue magnifique sur la Rhune, la nature à deux pas... Forcément, cela plaît. Du fait de cette douceur de vivre et de l'inflation immobilière sur la côte basque, Ustaritz commence tout doucement à être victime de son succès.

"C'était le bon compromis pour n'être pas très loin de Bayonne, ni de Biarritz", explique ainsi Marine. Cette mère s'est installée à Ustaritz avec sa famille il y a un an et demi, dans le quartier d'Arrauntz. "On voulait une maison avec un petit peu de terrain pour les enfants et le chien. Au début, on avait regardé sur la côte, mais quand on s'est rendus compte des prix, on a changé nos critères."

Une commune tentaculaire

Un constat partagé par de nombreux habitants de la région, qui se tournent donc vers le Pays basque intérieur. En vingt ans, cette petite bourgade devient une ville et passe ainsi de 5.000 à 7.000 habitants. Un ménage sur cinq vit à Ustaritz depuis moins de quatre ans. Et il faut bien mettre tout ce petit monde quelque part. Les immeubles et les grues poussent comme des champignons, et Ustaritz se transforme en cette commune tentaculaire de 3.300 hectares. Elle se crée cinq quartiers, éparpillés parfois à plusieurs kilomètres du centre-bourg.

Il faut éviter les quartiers dortoirs." — Guy, un habitant du quartier du Bois, à Ustaritz

Des constructions réalisées au détriment des infrastructures et du vivre-ensemble, selon Guy. Il vit depuis 25 ans dans le quartier du Bois. "Qu'est-ce qu'il manque ? Pour ne prendre que la route qui traverse notre quartier aujourd'hui, où la circulation a considérablement augmenté, on n'a pas de trottoirs pour les piétons par exemple. On a beaucoup de jeunes qui vivent dans le quartier, des enfants qui se promènent, qui se baladent à vélo... Aucune infrastructure ne leur permet de le faire en toute sécurité aujourd'hui."

Des immeubles sont en cours de construction dans le quartier d'Arrauntz, à Ustaritz. - Radio France
Des immeubles sont en cours de construction dans le quartier d'Arrauntz, à Ustaritz. © Radio France - Fanette Hourt

Une urbanisation galopante qui inquiète d'ailleurs certains habitants. "Il y a de plus en plus de constructions, d'habitations... En face de chez nous, il y a des résidences qui se construisent, décrit ainsi Laura, une habitante du quartier d'Arrauntz. Le problème pour moi, c'est d'aller au travail le matin, sur le BAB. _J'ai déjà une heure de bouchons_... Cela va être pire après. Moi je ne vais pas rester si cela continue", assure-t-elle avec amertume.

Si d'une heure de bouchons, je passe à une heure et demi, je ne vais pas rester là." — Laura, une habitante du quartier d'Arrauntz

Débat sur France Bleu Pays Basque

Quatre listes se présentent à Ustaritz :

  • la liste du maire sortant, Bruno Carrere, "Uztaritze Bai".
  • celle de l'élu d'opposition, Jean-Claude Saint-Jean, "Ustaritz avec bon sens".
  • celle de l'ancien maire (avant 2014), Dominique Lesbats, "Ustaritz avenir".
  • une liste de gauche dite "citoyenne" dirigée par un autre élu d'opposition, Bruno Cendres, "Ensemble pour Ustaritz".

Les quatre têtes de listes seront sur France Bleu Pays Basque ce vendredi 14 février, pour un débat en public. Débat en partenariat avec Sud Ouest et France 3 Euskaleri. Entrée libre et gratuite à la salle Bilgune, à Ustaritz dès 18h.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu