Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : vers un plan à 3 des nationalistes ?

-
Par , France Bleu RCFM

L'union, rien que l'union, Corsica Libera n'envisagera pas les élections municipales de mars 2020 sans une union des trois composantes de la majorité territoriale. Un appel lancé également par le PNC cette semaine.

Jean-Guy Talamoni, Jean-Christophe Angelini et Gilles Simeoni lors du meeting "Pè a Corsica" du 23/11/17 à Ajaccio
Jean-Guy Talamoni, Jean-Christophe Angelini et Gilles Simeoni lors du meeting "Pè a Corsica" du 23/11/17 à Ajaccio © Maxppp - maxppp

Corse, France

Dans la coalition "Pè a Corsica", deux des trois composantes ont lancé un appel à l'union dès le premier tour des municipales de 2020 en Corse. Corsica Libera et le PNC souhaitent respecter le contrat de mandature territoriale en cours dans la famille nationaliste, reste donc à connaître la position de la troisième force et non des moindres, Femu a Corsica

Corsica Libera a réuni ce jeudi à Ajaccio une bonne partie de ses militants. Il s'agissait, entre autres, d'évoquer la perspective des élections municipales de mars 2020, à Ajaccio en particulier. 

Si l’on sait déjà que le maire sortant, Laurent Marcangeli, sera candidat à sa propre succession dans la cité impériale, la famille nationaliste elle entend gagner et pour cela présenter un "homme fort". Comme le Partitu di a Nazione Corsa l'a indiqué ce mercredi lors d'une conférence de presse, Corsica Libera soutien qu'il faudra partir unis, ne pas rompre le contrat de mandature de l'union « Pè A Corsica » de la majorité territoriale. Même si entre les différentes composantes, des crispations sont apparues, les indépendantistes n'envisagent aucune autre solution. 

Les indépendantistes n'envisagent aucune autre solution que l'union dès le premier tour - Radio France
Les indépendantistes n'envisagent aucune autre solution que l'union dès le premier tour © Radio France - rcfm

Josepha Giacometti

1, 2 ou 3 candidats ?

A 10 mois de l'échéance municipale, alors que les divergences et les incertitudes persistent, le PNC a réitéré sa demande d'union des trois mouvances dès le premier tour. Le PNC qui a déjà désigné Jean-François Casalta comme candidat à la candidature à Ajaccio, indique qu'il se ralliera au candidat choisi par les têtes des partis. Cependant il souhaite que les désignations soient faites sous quinzaine. Dans une conférence de presse donnée mercredi par Jean-Christophe Angelini et les élus de son parti, le message était visiblement lancé à l'adresse de Gilles Simeoni, même si son nom n'a pas été cité.

Le PNC a déjà désigné Jean-François Casalta comme candidat à la candidature à Ajaccio - Radio France
Le PNC a déjà désigné Jean-François Casalta comme candidat à la candidature à Ajaccio © Radio France - DR/

Jean-François Casalta

La cité impériale où Jean-André Miniconi, président de la confédération des Petites et Moyennes entreprises (CGPME), aurait la cote chez Femu. Même si cette candidature potentielle de l’ex-président de la Chambre de Commerce et d'industrie, ne semble pas convenir à tous.

Choix de la station

France Bleu