Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales 2020 : Yannick Borde, le premier élu mayennais à se déclarer Macron-compatible à 9 mois du scrutin

-
Par , France Bleu Mayenne

Sans surprise, le maire de Saint-Berthevin annonce ce mardi 18 juin sa candidature à sa propre succession en mars prochain. Yannick Borde décide, par ailleurs, de rejoindre le collectif des élus locaux qui soutient Emmanuel Macron.

Yannick Borde, le maire de Saint-Berthevin
Yannick Borde, le maire de Saint-Berthevin © Radio France

Saint-Berthevin, France

Yannick Borde est le premier maire de la Mayenne à rejoindre la démarche de son homologue d'Angers, Christophe Béchu, "La République des Maires". Plusieurs dizaines d'élus, toutes tendances politiques confondues, avaient signé, il y a quelques jours, un appel pour soutenir l'action d'Emmanuel Macron. Un ralliement en quelque sorte, des hommes et des femmes Macron-compatibles

Et Yannick Borde n'hésite pas à dire qu'il est Macron-compatible. Lui, cet ancien membre de l'UDI qui partage, à 80% confie-t-il, les orientations politiques du chef de l'Etat et de son gouvernement : "si Macron-compatible ça signifie qu'on est d'accord avec une grande partie du projet d'Emmanuel Macron, alors oui je le suis. Si Macron-compatible, c'est être constructif et de ne pas être dans une opposition systématique, stérile, oui je le suis. Tout ne me convient pas mais sur une grande partie des orientations je suis en phase. Je connais bien les élus UDI du département et je pense qu'ils ne sont pas loin d'être Macron-compatibles". 

Il est le seul élu mayennais, à ce jour, à avoir rejoint ce mouvement. Ses anciens camarades centristes, eux, n'ont pas sauté le pas. Pourtant, ils ont été sollicités : François Zocchetto à Laval, Philippe Henry à Château-Gontier-sur-Mayenne, Joël Balandraud à Evron à qui on a même demandé d'adhérer à En Marche. Ces trois-là ont refusé. "Des Marcheurs nous ont contactés pour nous rejoindre dans une liste" explique l'entourage de l'un, "on n'emmène pas une équipe municipale dans un combat partisan" assure un autre. 

Le comité LREM de la Mayenne espère que d'autres élus imiteront Yannick Borde. Au-delà de l'affichage, le parti macroniste a réellement besoin d'un fort ancrage local, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui, afin d'avoir un réseau d'influence indispensable en politique. Le Nouveau Monde n'a rien inventé, l'Ancien faisait exactement la même chose pour exister.