Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales au Puy-en-Velay : zoom sur la commune et les enjeux

Coup de projecteur sur la commune du Puy-en-Velay, près de 19.000 habitants, ville préfecture de la Haute-Loire où trois listes vont s'affronter pour ce scrutin

Trois listes vont se disputer la mairie du Puy en Velay pour cette élection
Trois listes vont se disputer la mairie du Puy en Velay pour cette élection © Radio France - Yves Renaud

Pour cette élection, le maire sortant Michel Chapuis veut être élu pour la première fois au suffrage universel. On se souvient que Laurent Wauquiez, élu Premier magistrat en 2014, s’était effacé à son profit quand il avait été élu président de la région Auvergne Rhône Alpes. 

Le maire sortant se retrouve face à deux autres listes : une liste de gauche écologiste et une autre sans étiquette plutôt centriste, c’est donc pour le sortant une première vraie confrontation électorale.

Même si l’ombre de Laurent Wauquiez plane encore sur cette élection, l'ancien maire (2008-2016), qui a lâché son siège en 2016, figure en bonne place dans la liste du maire sortant pour ce nouveau mandat. Mais Michel Chapuis en tout cas se défend d’être influencé par son prédécesseur.

"J'ai travaille durant les quatre dernières années du mandat avec le soutient de Laurent Wauquiez, mais pas plus que le soutient. Je ne me suis pas senti chaperonné comme on le dit trop souvent."

Michel  Chapuis , le maire sortant
Michel Chapuis , le maire sortant © Radio France - Yves Renaud

Une présence qui n’est pas du gout des deux autres listes qui reprochent le conservatisme municipal et la verticalité du système mis en place par Laurent Wauquiez et poursuivi par Michel Chapuis. 

Catherine Granier-Chevassus, conseillère sortante qui conduit une liste sans étiquette, mais soutenue par la République en Marche trouve que les sortants manquent d’idées innovantes .  

"Je veux faire souffler un vent de démocratie participative dans cette ville ou malheureusement jusqu'ici on a plus l'impression d'opacité  au niveau des projet, on parlera d'une plate forme numérique en ligne et d'un conseil municipal des associations. en synergie avec la mairie."

Catherine Granier-Chevassus  devant sa permanence
Catherine Granier-Chevassus devant sa permanence © Radio France - Yves Renaud

Même avis négatif sur la municipalité sortante de la part de Laurent Johanny qui conduit la liste unitaire de la gauche écologiste et citoyenne. "Conservatisme, c'est le mot qu'on peut employer si on est gentil, mais ont peut plutôt aller dans le sens du mensonge  que ce soit du point de vue de la sécurité ou de l'environnement. Pire, les réalisations de la majorité vont à l'encontre des enjeux que nous aurons à affronter demain."

Les Ponots sont-ils prêts à changer de rythme de croisière pour la ville et à abandonner une situation plutôt tranquille pour une aventure plus décoiffante ?

Laurent Johanny dans sa permanence du Puy en Velay
Laurent Johanny dans sa permanence du Puy en Velay © Radio France - Yves Renaud

L'économie fait figure de priorité pour les trois listes

Mais avec elles ont des visions différentes de l’aménagement du centre-ville. Pour Catherine Grenier-Chevassus, "quand il s'agit de l’aménagement du marché couvert, je propose carrément de faire une médiathèque à cet endroit là , parce qu'on peut aussi associer le culturel, le marché, les commerces et les restaurant pour une redynamisation du centre ville."

Pour Laurent Johanny et son groupe de gauche, la municipalité sortante s’appuie trop sur le tourisme et ne se préoccupe pas assez de ses propres habitants. "Nous ne disons pas qu'il ne faut pas développer le tourisme, mais clairement vis a vis des sommes qui ont été investies et dans le quotidien des habitants, c'est ingérable. Il faut que les habitants se réapproprient le centre ville."

Enfin sur ce thème, Michel Chapuis confirme que sa liste  fera de l’activité économique sa principale priorité  parce qu’elle est la clef de presque tout. "Quand on parle de commerce et  de gagner des habitants, tout est lié , il faut commencer par avoir du travail et avoir une  une vie économique, on regagne des habitants qui vont dans les commerces , c'est un cercle vertueux."

Laurent Chapuis  espère l arrivée  prochaine d une nouvelle entreprise sur le secteur. Coté transport en commun,  Laurent Johanny  souhaite lui  appliquer le gratuité sur les dessertes pour désengorger la ville et enfin  Catherine Granier-Chevassus, elle veut la construction d'un Eco Quartier sur les friches de la ville.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess