Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Second tour des municipales : à Langeais, trois listes et un maire sortant en danger

Par

Les électeurs de Langeais vont devoir choisir entre trois listes au second tour des élections municipales dimanche 28 juin. Une triangulaire entre le maire sortant Pierre-Alain Roiron, son principal opposant Benjamin Philippon, et son adjoint au maire démissionnaire Abel Pires.

La mairie de Langeais convoitée par trois listes au second tour La mairie de Langeais convoitée par trois listes au second tour
La mairie de Langeais convoitée par trois listes au second tour © Radio France - Denis Guey

A Langeais, dimanche 28 juin ce sera une triangulaire entre la liste du maire sortant le socialiste Pierre-Alain Roiron, la liste du candidat Les Républicains Benjamin Philippon, et la liste d'Abel Pires, candidat LREM et adjoint au maire. L'avocat Benjamin Philippon est arrivé en tête au 1er tour avec 45,78 % des suffrages, devant Pierre-Alain Roiron, 41,49 %, et Abel Pires 12,7 1%. Le maintien de la troisième liste est une mauvaise affaire pour Pierre-Alain Roiron dont le fauteuil de maire est très menacé.

Publicité
Logo France Bleu

Face à nous, on a deux listes dogmatiques qui fonctionneront de toutes façons de la même manière - Abel Pires

Abel Pires qui est toujours adjoint au maire puisque le conseil municipal, faute de réunion, n'a pas pu valider sa démission, se défend de rechercher la défaite du maire sortant. "Si nous avons maintenu notre liste, dit-il_, c'est notamment parce que la démocratie participative qui est notre idéal politique n'est pas représentée à Langeais. Je ne sais pas jusqu'à quel point notre maintien de liste dérange les Langeaisiens, ce dont je suis sûr par contre c'est qu'on offre une alternative réelle qui n'existe pas ni chez l'un, ni chez l'autre_". 

Les candidats de la liste "Langeais c'est vous" avec leur tête de liste Abel Pires - Liste "Langeais c'est vous"

Pierre-Alain Roiron : "Le confinement a rapproché le maire des Langeaisiens"

Une partie de la liste "Notre force c'est Langeais" emmenée par le maire sortant Pierre-Alain Roiron - Pierre-Alain Roiron

Pierre-Alain Roiron affirme qu'il n'a jamais été aussi proche des Langeaisiens et que le confinement les a encore rapprochés : "J'ai eu un certain nombre de personnes constamment au téléphone pendant deux mois et demi, chaque personne qui appelait la mairie avait directement le maire au téléphone."

J'étais là pendant tout le confinement aux côté des Langeaisiens - le maire sortant 

Benjamin Philippon : "J'entends m'implanter durablement, c'est une promesse que je fais aux Langeaisiens"

Et si Pierre-Alain Roiron insiste sur cette proximité c'est parce qu'il reproche à Benjamin Philippon d'être resté confiné à son domicile qui n'est pas à Langeais mais à Saint Cyr-sur-Loire. Ce à quoi répond le candidat Les Républicains : "Cela fait six ans que je suis avocat sur la commune, cela fait six ans que je suis conseiller municipal, j'ai assisté à toutes les réunions du conseil municipal, ce qui n'est pas le cas de certains adjoints. J'ai toujours dit que j'entendais m'implanter beaucoup plus durablement sur la commune, c'est une promesse que je fais aux Langeaisiens".

Je propose un débat public à monsieur Roiron depuis plusieurs jours, je n'ai pas de réponse aujourd'hui. - Benjamin Philippon 

Une partie de la liste "Avec vous, pour Langeais" autour du candidat Benjamin Philippon © Radio France - Denis Guey

L'endettement de la ville reste le thème de campagne préféré des deux listes d'opposition. Pour y répondre, à la sortie du confinement Pierre-Alain Roiron a sorti une nouvelle carte de sa manche. Il a rendu public par voie de tract que la ville a fait un excédent de 360.000 euros sur le dernier exercice budgétaire ce qui apparaît dans le compte de gestion, sorte de bilan comptable de la ville. "Peut-être, réplique Benjamin Philippon, mais je peux vous dire aussi que la ville a contracté en 2019 un emprunt de 350.000 euros. C'est comme si quelqu'un disait qu'il est millionnaire après avoir emprunté un million !"

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu