Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Maubeuge : sept candidats dont le maire Arnaud Decagny et l'ancien maire Rémi Pauvros

-
Par , France Bleu Nord

Pour ces élections municipales de mars 2020 à Maubeuge, Arnaud Decagny, le maire UDI, repart pour un second mandat. Face à lui, l'ancien maire Rémi Pauvros veut retrouver son siège. En embuscade, le Rassemblement National a fait de Maubeuge une ville test. Tour d'horizon des sept candidats.

Mairie Maubeuge
Mairie Maubeuge © Maxppp - Maxppp

À Maubeuge, dans le Nord, sept candidats s'affrontent pendant cette campagne pour les élections municipales 2020, dont le maire sortant Arnaud Decagny (UDI) et l'ancien maire Rémi Pauvros (PS). Qui sont-ils et quels sont leurs programmes ?

Rémi Pauvros : gratuité des bus et augmentation du pouvoir d'achat

Dans la cité du clair de Lune, un revenant : Rémi Pauvros, l'ancien maire battu de justesse en 2014 de seulement 282 voix. Le socialiste qui mène une liste de gauche : "Maubeuge Plus belle ma villle" veut récupérer son fauteuil pour un 3e mandat. Dans son programme, pas de grands projets mais des propositions pour améliorer la vie quotidienne des habitants, notamment en augmentant leur pouvoir d'achat.

L'ancien député souhaite par exemple baisser le factures d'énergie en créant des logements mieux isolés, en développant l'achat groupé de gaz et d'électricité, en créant une mutuelle avec des tarifs négociés. Autre grand objectif de l'ancien maire : la gratuité des bus sur l'agglomération et une meilleure offre de transports, notamment dans les quartiers.

Arnaud Decagny : 500 millions d'euros d'investissements 

Arnaud Decagny le maire sortant UDI qui repart, accuse son prédécesseur d'avoir plombé les comptes de la ville avec son projet d'extension du zoo, projet abandonné, mais qui a engendré des pénalités, qui l'ont bloqué pendant trois ans selon lui.

Le centriste assure qu'il a réalisé 91% de son programme de 2014. Il mène la liste Ensemble pour l'avenir de Maubeuge et parle de la future transformation de la ville, avec 500 millions d'euros d'investissement dans les sept à huit années à venir, avec notamment l'ANRU 2 et la rénovation de trois quartiers, le projet de redynamisation du cœur de ville, et le contournement de Maubeuge.

Le reportage de Rafaela Biry-Vicente

Les chiffres clés de Maubeuge - Radio France
Les chiffres clés de Maubeuge © Radio France - Jade Peychieras

Aymeric Merlaud : deux fois plus de policiers municipaux

Face à eux, Aymeric Merlaud, un jeune candidat du RN parachuté, conseiller régional des Pays de la Loire. Fort des bons résultats aux derniers scrutins, il espère bien dépasser les 20% de son parti en 2014 en axant son programme sur la sécurité, avec un doublement de la police municipale, police qui serait sur le terrain 7 jours sur 7, 24h/24. 

Le candidat propose aussi de créer dans le zoo un bioparc avec des serres municipales et du maraîchage.

Jean-Pierre Rombeaut : un centre commercial de centre ville 

Autre grand thème de campagne : l'attractivité de la ville, qui a perdu près de 5% de sa population entre 2011 et 2016 et qui est maintenant sous le seuil des 30 000 habitants. Une ville où le chômage est à presque 14% et qui fait partie des villes les plus endettées de France avec 87 millions d'euros. 

Il faut donc redynamiser la commune pour Jean-Pierre Rombeaut, candidat sans étiquette de la liste Réinventons Maubeuge qui avait récolté presque 10% des voix en 2014. Il souhaite créer un centre commercial de centre ville  de 15 000 m² avec des enseignes phares comme la FNAC, mais aussi un magasin de producteurs locaux, un centre qui pourrait attirer jusqu'en Belgique dans la région de Mons.

L'ingénieur informatique veut aussi installer un hôtel d'entreprise avec notamment des centres d'appels.

Patrice Haussy : reconnecter les quartiers isolés au centre ville

Les résultats de Patrice Haussy, de l'Union des démocrates musulmans français, seront scrutés au niveau national car la liste avait obtenu plus de 6% aux Européennes. Le Belge, installé depuis peu à Maubeuge, propose au niveau économique d'installer des clusters d'entreprises, mais aussi de "sortir de la ghettoisation sociale" en reconnectant les quartiers isolés avec le centre ville, via une meilleure desserte des transports notamment et en travaillant sur l'emploi et l'insécurité.

Deux autres listes déclarées

Zakaria Chakib se présente sans étiquette. Pour redonner de l'attractivité au territoire, le pharmacien souhaite développer le transfrontalier avec notamment un tram qui relierait Maubeuge à Mons, grâce à des financements européens. Le candidat veut aussi miser sur la jeunesse de la ville, et créer un centre de formation pour les métiers de l'aide à la personne dans l'ancien hôpital.

Enfin, Myriam Bachiz Alouach est tête de liste pour le Parti communiste et Lutte Ouvrière.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu