Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Aire-sur-l'Adour : la piscine agite la campagne

-
Par , France Bleu Gascogne

A Aire-sur-l'Adour, 4 listes s'affrontent lors du premier tour de l'élection municipale. La question épineuse d'une nouvelle piscine, qui a déjà fracturée la majorité du maire sortant en 2018, anime la campagne.

Quatre listes se disputent le premier tour à Aire-sur-l'Adour
Quatre listes se disputent le premier tour à Aire-sur-l'Adour © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Alors qu'en 2014 un seul tour avait été nécessaire lors des précédentes municipales pour départager les deux listes candidates à Aire-sur-l'Adour, un second tour est, cette fois-ci, clairement envisagé par les candidats, puisque 4 listes se sont déclarées pour le premier tour du 15 mars 2020. 

Le maire sortant Xavier Lagrave se représente mais il est concurrencé par des membres de son ancienne majorité, qui ont fait dissidence et présentent une liste, emmenée par Delphine Dauba. Par ailleurs, deux listes divers gauche se sont déclarées : l'une menée par Jérémy Marti, issue de l'opposition municipale sortante, l'autre menée par Daniel Huriez, soutenu par le PCF et le POID (Parti ouvrier indépendant démocratique). 

Listes candidates lors du premier tour, le 15 mars 2020 : 

  • Xavier Lagrave, à la tête de la liste "Continuons d'avancer pour Aire"
  • Delphine Dauba, à la tête de la liste "Je suis ta mAire avec la force de votre soutien"
  • Jérémy Marti, à la tête de la liste "Mieux vivre à Aire"'
  • Daniel Huriez, à la tête de la liste "Aire à Gauche - reconquête de la démocratie communale"

Xavier Lagrave se présente pour un nouveau mandat

Xavier Lagrave, à la tête de la liste "Continuons d'avancer pour Aire
Xavier Lagrave, à la tête de la liste "Continuons d'avancer pour Aire © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Élue facilement en 2014, contre le maire socialiste sortant Robert Cabé, Xavier Lagrave est, à 52 ans, candidat à sa réélection

Sa liste, classée "divers centre" par le ministère de l'intérieur, est constituée de "gens de tous bords", selon Xavier Lagrave qui se définit, lui, comme un homme de "centre droit". 

"Je n'ai pas fini ce que j'avais commencé avec mon équipe. Je me présente pour finaliser l'ensemble du programme déjà bien bâti depuis 2014" explique Xavier Lagrave à France Bleu Gascogne. 

"Mon programme vise à développer notre ville avec une infrastructure essentielle aujourd'hui, et demandée par une grosse majorité des Aturines et des Aturins : c'est la construction d'une piscine municipale couverte. Une nouvelle piscine, puisque celle que nous avons aujourd'hui est vétuste, (non couverte, elle n'est ouverte seulement l'été, ndlr) elle est en zone inondable, sans possibilité d'agrandissement.

Si Xavier Lagrave n'a pas pu lancer les travaux de cette nouvelle piscine lors de son premier mandat, c'est parce qu'une partie de sa majorité a refusé de le soutenir, dont certains de ses adjoints. Ces derniers, dissidents, ont même constitué une liste contre lui lors de ces municipales. 

"Je l'aborde avec beaucoup de sérénité, ça fait partie de la démocratie, les gens sont libres" commente Xavier Lagrave. 

Si ce projet de nouvelle piscine est contesté, c'est en raison de son coût : 8.5 millions d’euros. "La municipalité a la capacité financière d'absorber le déficit de fonctionnement annuel et l'investissement de cette infrastructure" assure Xavier Lagrave, qui a déjà fait baisser la dette de la commune lors de son premier mandat (elle est passée de 983 euros par habitants fin 2013 à 835 euros fin 2018). "C'est prouvé, c'est chiffré. Sur l'ensemble des programmes, on est les seuls à avoir mis des chiffres en face de chaque infrastructure ou chaque volonté. Nous, quand on parle, on parle avec des euros en face."

S'il est réélu, Xavier Lagrave souhaite poursuivre le rachat des locaux vides du centre-ville, mis en place par la communauté des communes. Il propose aussi de créer un espace de coworking pour attirer des start-up. 

Programme de Xavier Lagrave à retrouver ici : https://www.facebook.com/LagraveXavier/

Xavier Lagrave, interrogé par France Bleu Gascogne

Delphine Dauba, candidate dissidente

Delphine Dauba, à la tête de la liste "Je suis ta mAire avec la force de votre soutien"
Delphine Dauba, à la tête de la liste "Je suis ta mAire avec la force de votre soutien" - DR

Delphine Dauba est une ancienne proche de Xavier Lagrave : élue sur la liste de ce dernier en 2014, elle était devenue dans la foulée son adjointe chargée de la jeunesse, du sport et des associations. Mais en 2018, comme certains autres adjoints et conseillers municipaux de la majorité, Delphine Dauba avait bloqué le projet de construction d'une nouvelle piscine. 

Avec d'autres élus dissidents, elle mène une liste classée "divers centre", avec des "gens de toutes sensibilités".

"J'ai eu envie de me lancer dans l'action publique, de faire des choses pour les habitants" explique Delphine Dauba. "On veut plus de proximité avec les habitants, de la consultation citoyenne, en mettant en place des comités de quartier, un conseil des sages, et en faisant intervenir le conseil municipal des enfants sur des projets qui vont directement les toucher."

Sur la question de la piscine, Delphine Dauba maintient la position qui était la sienne en 2018 et critique le projet de Xavier Lagrave : "C'est un projet inadapté à notre territoire. Aujourd'hui, écologiquement parlant on nous conseille en urbanisme de réutiliser l’existant plutôt que d'aller consommer des terrains qui sont à l'extérieur."

Plutôt que de reconstruire une piscine ailleurs, Delphine Dauba souhaite, si elle est élue, rénover la piscine actuelle du centre-ville en la recouvrant d'un toit. "Nous souhaitons avoir une piscine en centre-ville, pour amener du flux en centre-ville, amener des consommateurs qui vont aller prendre un café, dans les commerces, au marché."

Dans son programme, Delphine Dauba propos également de racheter les commerces libres du centre-ville, de le réaménager et de les mettre à des loyers modérés, en collaboration avec la communauté de communes. 

Sur les réseaux sociaux, Delphine Dauba mène une campagne détonante, avec des clips reprenant l'univers de Star Wars. "On a une moyenne d'âge de 49 ans, ce qui est assez jeune pour une liste comme Aire-sur-l'Adour, et donc nous avons eu envie de casser les codes de la politique à l'ancienne" précise la candidate. 

Programme de Delphine Dauba à retrouver ici : https://www.facebook.com/jesuistamAire/

Delphine Dauba, interrogée par France Bleu Gascogne

Jérémy Marti, candidat issue de l'opposition municipale

Jérémy Marti, à la tête de la liste "Mieux vivre à Aire"'
Jérémy Marti, à la tête de la liste "Mieux vivre à Aire"' © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Elu depuis 2008 au conseil municipal, d'abord dans la majorité au côté du maire socialiste Robert Cabé puis dans l'opposition depuis 2014, Jérémy Marti est, à 32 ans, candidat pour la première fois en tant que tête de liste. Encarté au parti socialiste, il assume : "Je suis socialiste, je le précise parce qu'à l'heure où ce n'est plus tellement à la mode, à l'heure où les gens n'osent plus tellement afficher leur parti, moi j'ai envie de le faire. Je n'oublie pas d'où je viens." Sa liste est classée divers gauche par le ministère de l'intérieur. 

Élu de l'opposition, Jérémy Marti compte bien tirer profit de la guerre que se livrent les membres de la majorité sortante. "La première des priorité c'est de réussir à apaiser le climat politique local, explique-t-il à France Bleu Gascogne. _Depuis 6 ans on a eu un climat pesant, lourd, un affrontement entre deux hommes, le maire actuel, et l'ancien maire, président de la communauté de communes (Robert Cabé, ndlr), ce qui a donné des situations souvent pesantes et pas très saines, il faut le reconnaître. Il y a eu par ailleurs, au sein de la majorité municipale, 10 démissions de conseillers municipaux, 4 adjoints ; ça a bloqué plusieurs projets et le climat n'était pas sain. Nous on veut déjà commencer par résoudre ce problème-là._"

Sur la question de la piscine, il doute que ce projet soit réellement attendu par les habitants. "Ça fait 30 ans que lors des élections municipales, on nous parle d'une piscine couverte, or le besoin réel pour les Aturins n'a jamais été évalué, jamais la population n'a été consultée. Et pour un projet aussi coûteux je crois qu'il serait nécessaire de consulter la population." Jérémy Marty propose de lancer, s'il est élu, un audit ou même de proposer un référendum pour savoir si le projet d'une piscine couverte est réellement une attente des habitants. Il se dit prêt à couvrir la piscine actuelle uniquement si la communauté de communes prend en charge financièrement les travaux. 

Dans son programme, Jérémy Marti propose de créer une maison de la jeunesse, veut mettre en place un transport à la demande pour les personnes âgées et veut interdire la création ou l'agrandissement de surfaces alimentaires à l'extérieur du centre-ville.

Comme Xavier Lagrave et Delphine Dauba, il souhaite poursuivre l'action qui est menée par la communauté de communes : racheter des locaux commerciaux vacants du centre-ville, les rénover et les louer à des loyers modérés. 

Programme de Jérémy Marti à retrouver ici : https://www.facebook.com/J%C3%A9r%C3%A9my-Marti-Aire-sur-lAdour-2020-103724544432987/

Jérémy Marti, interrogé par France Bleu Gascogne

Daniel Huriez, candidat de "l'unité ouvrière"

Daniel Huriez, à la tête de la liste "Aire à Gauche - reconquête de la démocratie communale"
Daniel Huriez, à la tête de la liste "Aire à Gauche - reconquête de la démocratie communale" © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

A 60 ans, Daniel Huriez estime être à la tête de la seule liste vraiment à gauche. Classée "divers gauche" par le ministère de l'intérieur, la liste dite "d'unité ouvrière" est soutenue par le PCF (parti communiste français) et le POID (parti ouvrier indépendant et démocratique). Daniel Huriez est lui-même encarté au POID. 

S'il veut devenir maire, c'est d'abord pour lutter contre la politique d'Emmanuel Macron. "Nous n'avons pas fait cette liste pour décorer les trottoirs ou allonger les berges de l'Adour. N'importe quel maire normalement constitué entretient sa ville ou son village. L'axe principal vu la politique menée par le gouvernement Macron, c'est de s'y opposer, de résister. Et la seule entité qui permet cette résistance, c'est la commune" explique Daniel Huriez. "La mairie est complètement dessaisie de ses compétences par la communauté de communes. Notre combat se résume à cela : défendre les services publics dans l'intérêt général de la population.

Concernant le projet de couverture d'une piscine ou de construction d'une nouvelle, Daniel Huriez juge qu'un tel projet ne peut se faire qu'avec la communauté de communes tout en estimant qu'il y a "d'autres priorités que la construction d'une piscine de ce type sur une petite ville de 6000 et quelques habitants". 

S'il est élu, Daniel Huriez propose de créer une mutuelle complémentaire municipale pour les gens défavorisés. 

Daniel Huriez, interrogé par France Bleu Gascogne

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu