Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Alençon : le maire sortant Emmanuel Darcissac est en mauvaise posture

A l'approche du second tour des municipales, France Bleu Normandie vous propose cette semaine un focus sur plusieurs villes. Direction Alençon ce jeudi. Quatre candidats en lice, dont Emmanuel Darcissac. Le maire sortant est en grand danger. Sa liste n'est arrivée qu'en troisième position.

Le maire sortant Emmanuel Darcissac est en mauvaise posture
Le maire sortant Emmanuel Darcissac est en mauvaise posture © Radio France - Eric Turpin

En tête après le premier tour , le député socialiste , maire d'Alençon de 2008 à 2017, Joachim Pueyo. Il a recueilli 35 % des suffrages. Pour se mettre en règle avec le cumul des mandats, le député a du quitter le fauteuil de maire en 2017. Et il n'avait à l'époque pas apprécié l'élection de son premier adjoint Emmanuel Darcissac. 

Joaquim Pueyo a donc choisi de revenir aux affaires. S'il est élu il compte bien donner la parole aux habitants : "Je pense à la démocratie participative. Les habitants souhaitent être associés à toutes les politiques publiques d'une ville. Il faudra renforcer les conseils de quartiers, accorder du temps aux habitants, les écouter pour qu'ils soient partie prenante dans une politique qui doit améliorer leur quotidien, les conditions de vie ou le stationnement"

Municipales 2020 : les enjeux du second tour à Alençon, par Michel Legorjus

Réveiller les abstentionnistes

Vice présidente LR du conseil départemental, Sophie Douvry est arrivée deuxième avec 23% des voix. Son retard est conséquent. Comme ses adversaires, elle attend le réveil des abstentionnistes. Ils étaient 62% à Alençon le 15 mars denrier. 

Sophie Douvry ne veut pas d'un retour aux affaires de l'ancien maire qu'elle accuse d'avoir abandonné Alençon. "Il a dirigé la ville et il l'a abandonnée. Il avait la possibilité de rester. Il a fait un autre choix.  Son retour n'est pas ce qu'il y a de plus sain pour le territoire", estime la candidate de droite, "Il y a un bon pourcentage de voix, de gens qui ne veulent plus de Jaoquim Pueyo et je pense être la mieux placée pour effectuer ce barrage et représenter le changement attendu par les Alençonnais"

Le second tour, une finale ?

Élu premier adjoint de Joaquim Pueyo en 2014 , Emmanuel Darcissac est maire d'Alençon depuis le 11 juillet 2017. Trois ans de mandat qui n'ont ne lui ont pas permis de creuser son sillon. Pourtant il est né dans le quartier de Courteille. Il a obtenu 20% des voix au premier tour. L'écart est de 15 points avec son ancien patron. Mais vu le contexte , il affirme que ce second tour est une finale. Emmanuel Darcissac est soutenu par LREM. 

"Aujourd'hui, c'est une nouvelle élection à un tour qui s'ouvre pour laquelle il faut du coup mobiliser les électeurs et porter un programme ambitieux pour Alençon. Il faut donner de l'espoir et je souhaite être le maire qui donne de l'espoir et qui va accélérer les transformations. Et je souhaite vraiment m'inscrire dans cette gestion de crise, qui a été un moment où je me suis rapproché des Alençonnais.  Je suis le seul à pouvoir incarner l'alternative pour Alençon", argumente le maire sortant. 

Opter pour la transition écologique

La dernière liste c'est celle de Pascal Mesnil, de gauche écologique et solidaire. Il a atteint 16% des suffrages au premier tour des municipales. Avec ses colistiers,  il a refusé la main tendue de Joaquim Pueyo pour une fusion. Pascal Mesnil croit dur comme fer à la transition écologique et a des idées pour Alençon. 

"La crise a été un révélateur de la nécessité de mettre en oeuvre la transition écologique autour de l'alimentation, du transport, de l'énergie. L'écologie est un investissement. On pourrait imaginer une ceinture maraîchère et légumière autour d'Alençon. Il y a tout un travail à mener autour d'une alimentation de proximité", estime le candidat. 

La liste du pharmacien de Perseigne, Olivier Toussaint, a obtenu 6% seulement au premier tour. Elle n'est donc pas qualifiée. Reste une question : s'il est élu Joaquim Pueyo siégera-t-il à la mairie ou mettra t-il un homme de confiance ? Le députe PS dément cette dernière affirmation répandue dans les rues d'Alençon. 

Les résultats du 1er tour des élections municipales à Alençon
Les résultats du 1er tour des élections municipales à Alençon © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu