Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Alençon : Pueyo en tête, quatre qualifiés pour le second tour

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Maire d'Alençon entre 2008 et 2017, Joaquim Pueyo est en pole position pour retrouver le siège qu'il avait laissé à Emmanuel Darcissac. Passé sous pavillon LREM, ce dernier, maire sortant, n'arrive qu'en troisième position (20,08%) du premier tour, derrière Sophie Douvry (22,97%).

.
. © Radio France - .

La Mairie de la capitale ornaise promet toujours d'être âprement disputée. En 2014, Joaquim Pueyo avait été réélu d'un cheveux face à Christine Roimier. Six ans plus tard, le voilà aisément en tête du premier tour (34,94%, soit 1865 voix). Un signe de confiance de la part d'administrés qu'il a quitté en 2017 pour rester député. Il est clairement en ballotage favorable dans l'optique du second tour. D'autant plus qu'il pourrait bien compter sur le ralliement de la liste écologiste de Pascal Mesnil (15,81%, soit 844 voix).

La réussite de Pueyo est un camouflet pour son successeur à la mairie alençonnaise, Emmannuel Darcissac. Le sortant n'arrive qu'en troisième position (20,09%, soit 1072 voix) d'un premier tour qui prouve le désamour d'une grande partie des administrés, et le désaveu des ses deux ans et demi de mandat. 

A droite, Sophie Douvry n'a pas réussi à mobiliser autant que Christine Roimier il y a six ans. Pour autant, elle arrive tout de même en deuxième position de ce premier tour (22,97%, soit 1226 voix). Cela place tout de même sa liste de droite et du centre en  ballotage défavorable pour le second tour. 

Quant au pharmacien de Perseigne, Olivier Toussaint. Il recueille 6,18% des suffrages (330 voix) et ne peut pas se maintenir au deuxième tour. 

Réactions 

"Il y avait cinq listes quand même ! Ce n'était pas simple de faire un score important. Je suis satisfait, les Alençonnais m'ont fait un signe fort ! Je serai prêt à continuer ce travail et à être maire d'Alençon à nouveau". Joaquim Pueyo

C'est une belle victoire pour ce premier tour, j'arrive en tête de la droite et du centre. Il faut y voir l'échec du maire sortant. Il y a quelques mois, on ne s'attendait pas à ce que j'arrive ici, en deuxième position, je pense qu'on peut faire une belle surprise au deuxième tour. Sophie Douvry

"Je crois qu'on assiste à un vote sanction par raport à l'étiquette LREM. Je vais analyser la situation pour décider quoi faire au second tour". Emmannuel Darcissac

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu