Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Allonnes : l'opposition part divisée face au maire sortant

-
Par , France Bleu Maine

C'est une petite surprise de dernière minute. À Allonnes, la quatrième ville du département, il y aura finalement trois listes en lice au premier tour des élections municipales le 15 mars. Celle du maire sortant et deux issues des rangs de l'actuelle opposition de droite.

Les trois candidats à la mairie d'Allonnes (de gauche à droite) : Djibrill Traoré, Gilles Leproust et Gaëtan Cordelet
Les trois candidats à la mairie d'Allonnes (de gauche à droite) : Djibrill Traoré, Gilles Leproust et Gaëtan Cordelet © Radio France - Ville d'Allonnes / Ruddy Guilmin

La ville d'Allonnes, quatrième commune du département avec ses 11 000 habitants, n'échappe pas à la fameuse "recomposition" des blocs politiques. Et l'élection municipale qui se profile le prouve. Pour tenter de déloger le maire sortant, Gilles Leproust, membre du Parti communiste à la tête de la liste d'union de la gauche "Faisons Allonnes Ensemble", deux listes ont été montées. Toutes les deux issues des rangs de l'actuelle opposition de droite, au sein de laquelle d'autres ont également préféré rejoindre... Le maire sortant ! Vous avez du mal à suivre ? C'est normal.

Ingénieur chez Renault, âgé de 25 ans, Gaëtan Cordelet mène la liste de droite baptisée "Allonnes Autrement". Une liste revendiquée "sans étiquette", montée au départ par l'ancienne tête de liste divers droite, Guy-Favennec, qui a finalement renoncé à la mener, tout en restant présent. Issu d'une famille allonnaise depuis plusieurs générations, le jeune homme non-encarté mène la toute première campagne de sa vie. Et se dit "vierge de toutes les vieilles pratiques politiciennes". La priorité de cette liste, dans laquelle on retrouve également Brigitte Gedda (élue en 2014 sur la liste de Guy Favennec) et Rosa-Maria Freslon (élue en 2014 sur la liste de... Gilles Leproust !) : la sécurité, avec l'embauche de deux policiers municipaux (la ville n'en compte qu'un seul actuellement) et l'installation de caméras de vidéo-surveillance pour lutter notamment "contre le trafic de stupéfiants".

Gaëtan Cordelet, tête de liste "Allonnes Autrement"
Gaëtan Cordelet, tête de liste "Allonnes Autrement" © Radio France - Ruddy Guilmin

Élu dès le premier tour en 2014 avec 50,56 % des suffrages exprimés, Gilles Leproust, 62 ans, postule à un troisième mandat à la tête d'une liste d'union de la gauche, dans laquelle on trouve des représentants du Parti communiste, de la France Insoumise ou d'Europe Ecologie les Verts... Mais aussi trois personnes élues en 2014 avec l'opposition : Alexandra Coquil, Véronique Tessier et Anne Camut. À la tête de cette liste "Faisons Allonnes Ensemble", il s'appuie sur tout travail le proximité effectué au cours de son deuxième mandat ("plus de 140 visites de quartiers, une présence tous les mois sur le marché") et met en avant le travail de rénovation urbaine mené depuis plusieurs années et qu'il souhaite poursuivre pour développer la mixité sociale. Quant à la question de la "sécurité", il préfère miser sur "l'éducation, la culture et le développement des équipes de médiateurs mises en place depuis un an entre 19 h et 1 h du matin pour favoriser le vivre-ensemble." 

Gilles Leproust, tête de liste Faisons Allonnes Ensemble
Gilles Leproust, tête de liste Faisons Allonnes Ensemble © Radio France - Ruddy Guilmin

Mais dans ce duel annoncé, un troisième larron s'est invité à la dernière minute : Djibrill Traoré, 45 ans. Élu lui aussi depuis deux mandats au sein de l'opposition de droite, une tendance politique dont il se revendique toujours, il mènera pourtant la liste "Réussir ensemble, c'est maintenant pour Allonnes" étiquetée "divers gauche" : "Je n'étais en phase ni avec certains membres de l'opposition, ni avec le maire sortant. Moi, je suis divers droite, mais comme j'ai sur ma liste beaucoup de gens du centre gauche, nous avons voté et il m'a semblé normal de composer avec ça." Avec à ses côté Claude Warnet, également conseiller municipal d'opposition, il ambitionne d'offrir _"une alternative entre les communistes et la droite"_. Il dévoilera son programme prochainement. Mais annonce d'ores et déjà son intention de travailler sur l'attractivité de la ville et de s'engager à ne pas augmenter les impôts locaux.

Djibrill Traoré
Djibrill Traoré - Ville d'Allonnes
Choix de la station

À venir dansDanssecondess