Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Annecy : Denis Duperthuy part seul sur fond de polémique

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Faute d'accord avec le maire sortant d'Annecy Jean-Luc Rigaut, c'est seul que Denis Duperthuy se présente au second tour des municipales. Le chef de file "Les Annéciens" par ailleurs contraint de désavouer l'un de ses colistiers pour des propos racistes.

Denis Duperthuy, avec sa liste "Les Annéciens", part seul au second tour des municipales à Annecy
Denis Duperthuy, avec sa liste "Les Annéciens", part seul au second tour des municipales à Annecy © Radio France - Marie Ameline

Ce mardi après-midi en préfecture de Haute-Savoie, Denis Duperthuy a déposé, avec sa liste Les Annéciens, sa candidature pour le second tour des élections municipales à Annecy

Le 28 juin prochain, les électeurs devront donc choisir entre trois listes: celle du maire sortant UDI, Jean-Luc Rigaut arrivé en tête au premier tour (28.39 %), celle issue de la fusion des listes de François Astorg  ( EELV 27,87 % des voix et seulement 150 voix de moins que JL Rigaut au 1er tour) et de Frédérique Lardet (ex-LREM, 21,50 % ), puis celle de Denis Duperthuy ( Sans Etiquette, arrivé 4 ème avec 10,04 %).

"Avec Jean-Luc Rigaut, nous n'avons pas réussi à nous entendre sur la démocratie citoyenne, et sur le tunnel sous Semnoz"

Ces dernières semaines, le candidat (ex-PS) sans étiquette avait été approché, d'abord par François Astorg, puis par Jean-Luc Rigaut, mais "cela a beaucoup achoppé sur la démocratie citoyenne. Je crois que Jean-Luc Rigaut reste dans une vision de la politique un peu vieillotte, selon laquelle quand on est élu on a le pouvoir. On met des conseils de quartier, mais c'est juste pour faire joli."

"Depuis la fusion Astorg-Lardet, des électeurs nous appellent au secours"

"Les Annéciens en nous mettant à un peu plus de 10% des suffrages au premier tour, nous demandent aujourd'hui d'y aller. Tous les messages que je reçois depuis l'annonce de la fusion entre les listes de François Astorg, et Frédérique Lardet, me disent : au secours. Vraiment au secours. Offrez-nous une alternative sérieuse." 

Denis Duperthuy s'est également exprimé ce mardi soir sur le post raciste de l'un des ses colistiers, Bernard Carteron, sur sa page Facebook, et sur la riposte de François Astorg et Frédérique Lardet, visés par ce message : "si nous sommes élus, l'auteur de ces propos racistes ne siégera pas au conseil municipal".

Le message incriminé, publié ce lundi, a été retiré
Le message incriminé, publié ce lundi, a été retiré -

"Je condamne fermement ces propos, et encourage même François Astorg à porter plainte. Il n'était pas possible de retirer le nom de Bernard Carteron de notre liste, mais nous prenons l'engagement que si nous sommes élus, il ne siégera pas au conseil municipal". Dans un communiqué publié ce mardi après-midi François Astorg réclamait que Denis Duperthuy prenne ses responsabilités face à ces injures racistes, et indiquait qu'il se réservait le droit de porter plainte.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu