Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Arles : le candidat LR Cyril Juglaret se retire au profit de Patrick de Carolis

-
Par , France Bleu Provence

À Arles le candidat Les Républicains Cyril Juglaret, arrivé troisième lors du premier tour des élections municipales, se retire au profit de Patrick de Carolis (divers centre) pour faire barrage à la gauche.

Cyril Juglaret, le candidat LR - Arles ensemble a officialisé le retrait de sa candidature.
Cyril Juglaret, le candidat LR - Arles ensemble a officialisé le retrait de sa candidature. © Radio France - Laurent Grolée

La campagne des municipales se redessine à Arles. Le candidat Les Républicains Cyril Juglaret, qui a récolté 15,32% des voix au premier tour, arrivant troisième, se retire au profit de Patrick de Carolis (divers centre), afin "d'empêcher la gauche de l'emporter dans ce bastion communiste", a déclaré ce samedi Renaud Muselier, le président de la région Paca : "J'ai proposé une méthode pour ces élections, un pacte de raison. Il fonctionne sur Arles puisque le candidat M. Juglaret s'est retiré".

Au premier tour, l'ancien président de France Télévisions Patrick de Carolis est arrivé en tête avec 26,4% des voix. Le successeur du maire communiste sortant, Nicolas Koukas, a récolté lui 21,2% des voix, arrivant deuxième. Patrick de Carolis, 66 ans, revendique "une fibre sociale" pour "sortir la ville du marasme" et se présente en tête d'une liste sans étiquette. Son rival Nicolas Koukas, 44 ans, est élu depuis 18 ans et successeur désigné par le maire sortant, Hervé Schiavetti, en poste depuis 2001. Toutefois, il affiche une liste "renouvelée à 80%" , une "équipe ouverte, progressiste, issue du Parti socialiste, des écologistes et même des gens du centre droit", et comptant seulement deux communistes encartés.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess