Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Aurillac (Cantal) : le maire sortant, Pierre Mathonier, se représente

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Ce vendredi, à quelques pas de la mairie, Pierre Mathonier a annoncé officiellement son intention de briguer un second mandat. L'actuel maire PS d'Aurillac sera candidat pour les prochaines élections municipales de mars 2020.

Pierre Mathonier a reçu l'investiture du Parti Socialiste.
Pierre Mathonier a reçu l'investiture du Parti Socialiste. © AFP - Thierry Zoccolan

Aurillac, France

Il a été investi par le Parti Socialiste jeudi et en a fait l'annonce ce vendredi matin. Pierre Mathonier sera candidat à sa succession lors des élections de mars prochain à Aurillac. "J'ai vécu un mandat très riche avec beaucoup de projets qui se sont réalisés" explique le maire depuis 2013 de la commune, "mais je souhaiterai mener à terme des projets qui vont se lancer." Le premier édile cite l'îlot des Frères Charmes, cours Monthyon, dont les travaux doivent commencer le 12 novembre, la réhabilitation du quartier ancien St Géraud, mais aussi du quartier NPRU de Marmiers.

Un accord bientôt trouvé avec EELV et les radicaux de gauche, pas avec le PC

En 2014, Pierre Mathonier avait été élu au premier tour, avec 51,06 % des voix, devant la liste UMP-divers droite de l'avocat Jean-Antoine Moins (40,51 %) et celle des écologistes qui avait réalisé un score de 8,43 %. Cette année, y'aura-t-il un rassemblement de la gauche aurillacoise ? Le maire semble y travailler, si on l'écoute. "Nous avons convenu d'un certain nombre d'axes sur lesquels nous allons construire le programme avec Europe-Ecologie-Les-Verts" affirme-t-il. "En revanche, les exigences du Parti Communiste me semblent un peu trop fortes" estime Pierre Mathonier. Sa liste, qui n'est pas encore constituée, pourrait aussi inclure des membres du MODEM, pourtant un allié du parti présidentiel, et un accord serait en passe d'être trouvé avec les radicaux de gauche. 

"L'enjeu est bien entendu de conserver les accords avec les partis mais aussi d'ouvrir à la société civile"

Catherine Amalric, son adjointe, a quitté son poste à la culture il y a un mois. Celle qui a été candidate sur la liste Renaissance de LAREM aux européennes, pourrait-elle aller contre son ancien maire ? "Je ne sais pas" dit le maire, "on parle pour elle".

Cinq priorités acceptées par les partenaires

En tout cas, le maire sortant a fixé cinq priorités dans sa campagne : l'attractivité de la commune, liée au tourisme notamment, la transition écologique (avec un travail notamment sur le photovoltaïque), le cadre de vie apaisé et sécurisé, le développement économique et les services publics ouverts à tous. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu