Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Municipales à Autrans-Méaudre : une commune, deux villages et trois listes

-
Par , France Bleu Isère
Route de Meaudre, Autrans, France

La suite de la tournée des municipales avec France Bleu Isère et Le Dauphiné Libéré : ce mercredi 29 janvier de 18h à 19h, nous posons nos micros à Autrans-Méaudre en Vercors pour un débat en direct et en public en présence des représentants des trois listes en lice.

Trois listes sont en lice à Autrans-Méaudre
Trois listes sont en lice à Autrans-Méaudre © Radio France - Lionel Cariou

C'est un petit coin de paradis niché au cœur du Vercors et défendu par le Col de la Croix-Perrin. Autrans-Méaudre, commune "fusionnée" de 3 000 habitants, élira pour la première fois de sa jeune histoire (elle est née le 1er janvier 2016) un conseil municipal unique pour les deux villages distants l'un de l'autre d'environ six kilomètres. 

"Je repars parce que le travail n'est pas fini !" lance le maire Hubert Arnaud, retraité de l'hôtellerie-restauration et candidat à sa propre succession. De fait c'est la première fois que l'ancien premier adjoint de Méaudre mène une liste aux élections municipales. 

Hubert Arnaud, maire d'Autrans-Méaudre depuis 2016
Hubert Arnaud, maire d'Autrans-Méaudre depuis 2016 © Radio France - Lionel Cariou

Il met en avant le bilan de son équipe et notamment ce "million d'euros de baisse du budget de fonctionnement" consécutif à la fusion. "Un million d'euros de baisse pour le fonctionnement, c'est un million d'euros d'investissements en plus et sans augmenter les impôts" se félicite le maire-candidat. Et cela grâce à la mutualisation des missions autrefois assurées par les deux villages. "Il faut poser cette commune nouvelle face à ceux qui disent qu'il faudrait 'défusionner', assène Hubert Arnaud. Pour nous c'est une aberration."   

"Redonner la parole aux habitants"  

Principal visé : Christophe Cabrol, lui aussi candidat à la mairie avec sa liste "Autrans-Méaudre avec vous". Cet artisan installé à Méaudre s'est fait un nom dans les deux communes en militant au sein d'une association hostile à la fusion. Il faut dire que lors de la consultation des habitants, le "oui" au mariage était passé ric-rac à Méaudre, l'approbation étant plus nette côté Autrans. 

Depuis, Christophe Cabrol a quitté l'association en question ("Veille au grain") et assure que sa liste comporte aussi bien des "pro" que des "anti" fusion. Et il affirme que cette question n'est pas la priorité de son programme. Reste qu'il propose une nouvelle consultation des habitants pour lever toutes les ambiguïtés et sans doute aussi les rancœurs suscitées par la fusion des deux communes ; une consultation qui se ferait cette fois au niveau du corps électoral global et non plus dans chacun des deux villages. 

Christophe Cabrol de la liste "Autrans-Méaudre avec vous"
Christophe Cabrol de la liste "Autrans-Méaudre avec vous" © Radio France - Lionel Cariou

_"Le groupe est prêt à travailler dans les deux cas de figure,_assure Christophe Cabrol. Si les électeurs se prononcent contre la fusion ce serait un très gros chantier, reconnaît le candidat. Il faudrait re-séparer (les deux entités) ; si c'est vraiment le souhait des habitants il faut le faire maintenant. Par contre si le souhait des habitants, et c'est à a priori la tendance, est de rester sur la commune nouvelle, le chantier sera lui aussi conséquent car il faudra aller au bout de la démarche et faire en sorte que les deux villages vivent sous une seule entité." 

Car le mariage, à l'entendre, n'est pas idyllique : il aurait engendré des disparités, des rivalités, des tensions... Et le candidat d'insister sur la volonté de son équipe de "redonner la parole aux habitants, les inviter à participer beaucoup plus activement aux décisions et aux orientations de la commune. Nous avons vraiment l'impression d'être mis devant le fait accompli, de découvrir les dossiers quand ils ont été validés par les élus."  

La tyrolienne de la discorde

En cause notamment, ce grand câble tendu sur le domaine de ski alpin de Méaudre : la tyrolienne géante (1,2 km de frissons) doit être mise en service pour les vacances de février. Le maire Hubert Arnaud précise qu'elle fonctionnera sur les quatre saisons, et que l'emprunt de la commune -300 000 euros, soit la moitié de l'investissement- sera remboursé en quatre ou cinq ans. La tyrolienne sera exploité en parallèle du télésiège, également utilisé par les VTTistes, ce qui permettra d'assurer le fonctionnement de cette remontée mécanique toute l'année. 

Hubert Arnaud précise que cette nouvelle activité va créer cinq emplois. Mais tout le monde ne partage pas son point de vue sur la nécessité d'un tel équipement. Surtout, certains lui reprochent le manque de concertation autour de ce projet. "Cette tyrolienne, c'est le symbole d'un tourisme qui n'est pas réfléchi collectivement", lâche Marc Mossalgue, responsable associatif et porte-parole de la liste "MéAutransition"

Marc Mossalgue, porte-parole de "Méautransition"
Marc Mossalgue, porte-parole de "Méautransition" © Radio France - Lionel Cariou

Le collectif souhaite engager le territoire vers "une transition écologique, démocratique et sociale". Son maître-mot : la participation des citoyens. "Il faut remettre les habitants d'Autrans-Méaudre à la mairie d'Autrans-Méaudre", estime Marc Mossalgue. L'équipe promet de créer "des commissions thématiques où siégeront des élus, des experts et des citoyens volontaires. Ces commissions seront chargées de formuler des propositions et des projets que l'équipe exécutive pourra mettre en place."  

Marc Mossalgue évoque aussi un Conseil municipal des enfants et un Comité des Sages, qui pourrait réfléchir à des problématiques qui dépassent les compétences municipales. Cette liste dite "participative", bâtie sur le modèle de Saillans dans la Drôme, organise un dimanche sur deux des ateliers où tout à chacun est invité à faire des propositions pour le prochain mandat. 

Quant à savoir s'il faudra de nouveau consulter les citoyens sur le mariage des deux communes : "Cette fusion était nécessaire, elle va dans le sens de l'histoire, estime le porte-parole de MéAutransition. Faut-il à nouveau interroger les habitants ? Nous on pense qu'il y a d'autres sujets sur lesquels il faut investir du temps et de l'énergie."

AUTRANS-MÉAUDRE LE DÉBAT ! 

France Bleu Isère et Le Dauphiné Libéré invitent les représentants des trois listes à venir débattre ce mercredi soir de 18h à 19h en direct sur l'antenne et en public à la salle des fêtes d'Autrans

Choix de la station

À venir dansDanssecondess