Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Besançon : Eric Alauzet avance ses pions

-
Par , France Bleu Besançon

Fort du soutien de 18 maires de l'agglomération de Besançon qui ont publié leur appel ce week-end, Eric Alauzet (LREM) se pose en candidat du rassemblement. Il était notre invité ce mardi matin.

Eric Alauzet se pose en candidat du rassemblement à Besançon.
Eric Alauzet se pose en candidat du rassemblement à Besançon. © Radio France - Marie-Coralie Fournier

France Bleu Besançon : Eric Alauzet, ces 18 maires de l'agglomération de Besançon qui vous apportent leur soutien sont un argument de plus pour votre candidature ? 

C'est important oui car quand on veut porter un territoire il est important de rassembler et de créer une dynamique. C'est une force car on ne raisonne plus à l'échelle de la ville. Les impôts sont payés à l'échelle de l'agglomération pour l'équipement.

Mon objectif est de rassembler très largement au delà des étiquettes politiques" - Eric Alauzet

- Vous étiez auparavant chez Europe Ecologie les Verts, vous êtes aujourd'hui député LREM, beaucoup comme Anne Vignot (élue d'Europe Ecologie les Verts au conseil municipal de Besançon) vous reprochent votre opportunisme, que leur répondez-vous ? 

Je suis un écologiste depuis 30 ans, je le serai toute ma vie, c'est mon engagement je suis un humaniste depuis que je suis jeune adolescent c'est ça mon identité politique. Mon objectif est de rassembler très largement au delà des étiquettes politiques. Malheureusement certains sont enfermés dans ces étiquettes de façon dogmatique et n'arrivent pas à rassembler. Il y a peut-être là un peu de jalousie.

Anne Vignot : Eric Alauzet se dit conforme à une pensée : la sienne.

- Dans ce contexte l'étiquette LREM est-elle vraiment une bonne chose, avec la crise des gilets jaunes et la crise de confiance entre les Français et Emmanuel Macron ?  

Aujourd'hui les partis politiques explosent. Le rapport droite/gauche a encore du sens, en revanche l'enfermement dans les étiquettes politiques ne marche pas. La liste que je vais conduire sera social-démocrate, écologiste, centriste, il y aura des gens de LREM ou d'autres partis politiques mais la plupart seront de nouveaux engagés en politique, plus jeunes qui préparent l'avenir. Ce sera aux Bisontins de juger si je suis oui ou non le candidat qui incarne ce rassemblement.

Eric Alauzet : Ce sera aux Bisontins de juger si je suis oui ou non le candidat qui incarne le rassemblement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess