Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Besançon : et si la référente départementale LREM Alexandra Cordier rejoignait Les Républicains ?

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

La référente départementale LREM, Alexandra Cordier, ne ferme pas la porte à Ludovic Fagaut, le candidat de droite aux municipales de Besançon. Celui-ci lui a clairement tendu une perche pour le rejoindre. L'attachée de presse du maire de Besançon Jean-Louis Fousseret prend le temps pour réfléchir.

Alexandra Cordier (à gauche), lors de sa déclaration de candidature à l'investiture LREM en juin dernier pour les municipales
Alexandra Cordier (à gauche), lors de sa déclaration de candidature à l'investiture LREM en juin dernier pour les municipales © Radio France - Marie-Coralie Fournier

Besançon, France

Alexandra Cordier ne dit pas non et elle ne dit pas oui. La référente départementale LREM répond à Ludovic Fagaut, le candidat LR aux municipales de Besançon. Ce mercredi matin sur France Bleu Besançon, le conseiller municipal d'opposition lui a tendu une perche pour le rejoindre. Une perche qu'elle a entendue : "Il est encore trop tôt pour se prononcer, nous ne sommes pas encore à ce stade de réflexion. Nous réfléchissons. On n'a pas encore rencontré Ludovic Fagaut."

Rupture au sein de LREM 

Vendredi dernier, la rupture avec Eric Alauzet, le candidat investi par le parti de la majorité, a été officialisée. Elle lui demandait le poste de 1ère adjointe et d'être numéro 2 de sa liste. L'actuel député du Doubs a refusé. "Je suis personnellement triste et je regrette qu'il n'y ait pas eu cette ouverture de la part d'Eric Alauzet. C'est pour ça qu'aujourd'hui, on réfléchit à la prochaine étape", constate Alexandra Cordier. 

Se rassembler face à l'union de la gauche 

La stratégie est clairement établie. Il faut "proposer une autre alternative progressiste et républicaine face à un gros bloc de gauche qui se dessine avec à sa tête, EELV et Anne Vignot." La référente départementale ne cite pas Les Républicains dans sa liste d'adversaires. Et elle prend en exemple le maire actuel de Besançon Jean-Louis Fousseret : "On peut retenir son enseignement : en 2008, en 2014, il a ouvert à la droite. Ce sera grâce à un large rassemblement qu'on pourra gagner."

Réponse avant Noël 

Côté calendrier, Alexandra Cordier et son collectif Besançon Métropole 2020 diront avant Noël quelle sera leur décision : mener une liste dissidente ou "autonome" face à celle d'Eric Alauzet, le candidat investi par LREM, rejoindre Ludovic Fagaut ou encore ne pas se présenter. Il reste moins de six mois avant les municipales. 

Ecoutez l'interview d'Alexandra Cordier à France Bleu Besançon en intégralité

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu