Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Besançon : le PS se rallie à la liste d'union de la gauche

-
Par , France Bleu Besançon

Le ralliement du parti socialiste à l'union de la gauche en vue des élections municipales de mars 2020 est "quasiment fait" déclare sur France Bleu Besançon le patron du PS dans le Doubs, Nicolas Bodin.

Les bords du Doubs à Besançon.1er mars 2017.
Les bords du Doubs à Besançon.1er mars 2017. © Radio France - Blandine Costentin

Besançon, France

Ça se décante dans la vie politique locale de Besançon en vue des élections municipales de mars 2020. Le parti "Générations" a annoncé ce jeudi rejoindre le "rassemblement des écologistes et de la gauche" qui réunit EELV, le parti communiste et l'associaition à gauche citoyens! 

Le PS fait de même. "C'est quasiment fait" a déclaré ce vendredi sur France Bleu Besançon, le chef de file du PS dans le Doubs, Nicolas Bodin. "Il reste un vote formel des militants socialistes mercredi prochain" a ajouté l'adjoint au maire de Besançon.

Le risque du morcellement à gauche

Nicolas Bodin avait débuté la campagne des municipales comme tête de liste PS mais "il y a un risque certain, c'est celui du morcellement de l'ensemble de la gauche et du basculement de la gauche à droite" dit-il.

L'élu PS rappelle qu'"à Besançon, le maire est socialiste depuis quasiment 70 ans. Donc ça devient un vrai problème politique et moral de voir éventuellement cette ville basculer. J'ai donc proposé à mes amis et les camarades de faire cette union de la gauche, ajoute Nicolas Bodin, afin que la ville de Besançon demeure une ville de gauche et qu'on puisse continuer à mener des politiques de gauche sur ce territoire".

Pas de candidat socialiste aux municipales à Besançon : "une vraie déchirure" pour Nicolas Bodin

A Besançon, où le maire Jean-Louis Fousseret, ex-PS, a rejoint le parti présidentiel dès la première, il n'y aura donc pas de liste socialiste. "C'est effectivement une vraie déchirure" pour le chef de file du PS dans le Doubs, qui relative néanmoins. "L'influence du PS est beaucoup moins importante qu'elle ne l'a été par le passé. Ce sont les aléas de la vie politique. Donc on va se mettre au service d'Anne Vignot (ndlr : tête de liste du rassemblement des écologistes et de la gauche) et des autres partis de gauche, en défendant absolument nos valeurs et nos principes pour ces futures élections."

Mais qui dit ralliement, dit évidemment négociations sur les futures places occupées par le PS sur la liste d'union de la gauche. Nicolas Bodin reconnaît qu'il "est très vraisemblable qu'il soit en position éligible, bien placé sur cette liste-là, mais que ce n'est pas sa priorité. Ce qui m'intéresse c'est ce que nous saurons proposer aux Bisontines et Bisontins dans les cinq mois qui viennent".

LIRE AUSSI : Besançon : Yannick Jadot vise une victoire d'Europe Ecologie les Verts aux élections municipales de 2020

Choix de la station

France Bleu