Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales : A Besançon LREM investit le député Eric Alauzet plutôt que la référente départementale LREM

-
Par , France Bleu Besançon

La nouvelle est enfin tombée, LREM investit le député Eric Alauzet pour l'élection municipale à Besançon. Le parti présidentiel a préféré le député de la majorité plutôt que la référente départementale LREM dans le Doubs, Alexandra Cordier.

Eric Alauzet a officiellement  été investi par LREM pour la campagne des municipales
Eric Alauzet a officiellement été investi par LREM pour la campagne des municipales © Maxppp - JC TARDIVON

Besançon, France

La Republique En Marche s'est donné le temps, mais a finalement officialisé tard dans la soirée du 10 juillet, la nouvelle de l'investiture du député Eric Alauzet, pour la prochaine élection municipale à Besançon. 

France Bleu Besançon l'annoncait déjà le 4 juillet, et bien le bureau exécutif de la République en Marche a entériné la proposition de la commission nationale d'investiture du parti présidentiel. Depuis des mois localement la bataille faisait rage entre Alexandra Cordier référente départementale LREM dans le Doubs et Eric Alauzet conseiller municipal de la majorité et député LREM, et jusqu'au bout les débats ont été vifs. Alexandra Cordier écrit dans un communiqué  que le choix a été serré " A trois voix, le bureau exécutif de LREM a investi Eric Alauzet"

Un bureau exécutif très orageux

Le journal Le Parisien raconte que ce bureau exécutif a été très orageux et que c'est le cas de Besançon  qui a mis le feu aux poudres. Jean Marc Borello, très proche d'Emmanuel Macron aurait présenté Alexandra Cordier comme "une collaboratrice manipulée" par le maire Jean-Louis Fousseret . La secrétaire d'état à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa aurait répliqué  "Ne comptez pas sur moi pour défendre la moindre nomination d'homme à partir de maintenant "

Eric Alauzet s'est exprimé en longueur dans un post Facebook.

Le maire Jean-Louis Fousseret qui soutenait la candidature d'Alexandra Cordier ne s'est pas encore exprimé depuis l'annonce du choix de LREM ce mercredi soir.