Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Besançon : face au coronavirus, Anne Vignot repense les priorités de son programme

-
Par , France Bleu Besançon

La candidate écologiste Anne Vignot, arrivée en tête au premier tour des élections municipales à Besançon le 15 mars dernier, a déclaré qu'elle allait adapter son programme à la crise du coronavirus. Certains points vont notamment être accentués, des priorités repensées.

Anne Vignot, candidate aux élections municipales 2020 à Besançon avec la liste "Besançon par nature", qui regroupe notamment EELV, PS, PCF et Générations, 2 janvier 2020.
Anne Vignot, candidate aux élections municipales 2020 à Besançon avec la liste "Besançon par nature", qui regroupe notamment EELV, PS, PCF et Générations, 2 janvier 2020. © Radio France - Marc Bertrand

"On ne fait pas beaucoup de bruit mais on travaille." Quinze jours après être arrivée en tête au premier tour des élections municipales à Besançon, la candidate écologiste Anne Vignot annonce qu'elle et son équipe sont en train de remodeler leur programme, en pleine crise du coronavirus. 

L'idée, explique la tête de liste de Besançon par nature, soutenue par le PS, le PC, EELV et Génération-s, est de "construire un programme de l'après, qui devra être opérationnel immédiatement". Anne Vignot explique par exemple que certaines propositions, "si elles étaient très importantes", n'apparaissaient pas comme prioritaires dans le programme. Elle mentionne notamment son idée de créer un centre de soins, tout près du CHU de Besançon : "c'est une vraie priorité aujourd'hui"

Revoir certaines priorités 

Selon elle, le principe n'est pas de tout revoir, tout chambouler mais de revoir l'ordre de priorité de certains thèmes : évidemment, la santé et l'accès aux soins, mais aussi l'économie et l'économie locale, avec les conséquences que subissent déjà certains secteurs : les commerçants, ou encore les maraîchers, et les apiculteurs, très en difficultés. "Nous voulons consolider certaines propositions, renouveler d'autres."

La candidate écologiste a aussi défendu l'idée de faire de la politique autrement : "Il doit y avoir encore plus de dialogue dans la politique, ce confinement va laisser des traces importantes, on va être amenés à construire un nouveau sens à notre société.

Peu importe la date du second tour des élections

Interrogée sur le possible report des élections municipales en octobre évoqué par le Premier Ministre, Edouard Philippe, la candidate a répondu que "la seule chose qui compte pour Besançon par nature, c'est la lutte contre le Covid 19". Elle a également ajouté qu'elle n'avait pas de préférence pour juin ou octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu