Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Besançon : vers une triangulaire au second tour

-
Par , France Bleu Besançon

A Besançon, les candidats qualifiés pour le second tour des municipales sont dans l'ordre : l'écologiste Anne Vignot avec 31,19% des voix est en tête, suivie par le candidat Les Républicains, Ludovic Fagaut, 23,59%. Se qualifie ensuite Eric Alauzet (LREM-MODEM), avec 18,89% des voix.

Les trois candidats qualifiés au second tour pour les élections municipales de Besançon.
Les trois candidats qualifiés au second tour pour les élections municipales de Besançon. © Radio France - Marc Bertrand

On s'achemine vers une triangulaire pour le second tour des élections municipales à Besançon, dans un contexte particulier marqué par l'épidémie de coronavirus-covid 19. Le taux d'abstention est de 61,25% pour ce premier tour. 

Europe Ecologie Les Verts en tête

Première leçon du scrutin : l'union de la gauche creuse l'écart avec l'écologiste Anne Vignot, soutenue par le PC, le PCF et bien sûr, EELV. Elle est en tête du premier tour avec huit point d'avance sur Ludovic Fagaut, le candidat LR, tête de liste "Besançon Maintenant."

Des discussions avec la France Insoumise 

La candidate a annoncé des "discussions" dans la nuit avec la liste de Claire Arnoux, de la France Insoumise qui est arrivée quatrième. Elle a recueilli 8,3% des suffrages. 

La droite en deuxième position 

Ludovic Fagaut, des Républicains, arrive en deuxième position. Il obtient 23,6% des suffrages. 

La République en Marche divisée, dans l'impossibilité de gagner 

Pour le candidat LREM, Eric Alauzet, c'est la "déception". Il a réagi dès 20h sur l'antenne de France Bleu Besançon. Pourtant annoncé comme grand gagnant il y a quelques mois, il n'arrive qu'en troisième position, avec 18,9% des voix. 

Une défaite qu'il attribue en partie à la candidature d'Alexandra Cordier, l'ex-référente départementale de La République en Marche (LREM). Celle-ci ne franchit pas la barre des 5%, ne lui permettant pas de se qualifier, ni de fusionner. Reste à savoir ce qu'Eric Alauzet va faire : soit il se maintient, soit il fusionne sa liste (reste à savoir avec qui), soit il se désiste.

Enfin, dernière leçon : le Rassemblement National ne se qualifie pas au second tour 

Jacques Ricciardetti, le candidat du Rassemblement National a obtenu 7,2% des voix. Il ne se maintient pas donc au second tour. 

Pour rappel, il y a six ans, le maire sortant Jean-Louis Fousseret avait enregistré 33% environ des suffrages au premier tour, contre 31% pour son adversaire Les Républicains, Jacques Grosperrin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu