Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Biarritz : Didier Guillaume et Jean-Baptiste Lemoyne renoncent tous les deux à se présenter

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Pays Basque, France Bleu, France Bleu Drôme Ardèche

Les deux ministres renoncent à se présenter à Biarritz pour les municipales de mars prochain, annonce ce mercredi soir l'Elysée.

Didier Guillaume (à gauche) et Jean-Baptiste Lemoyne (à droite) ne seront finalement pas candidats à la mairie de Biarritz.
Didier Guillaume (à gauche) et Jean-Baptiste Lemoyne (à droite) ne seront finalement pas candidats à la mairie de Biarritz. © Maxppp - Maxppp

Ils ne seront finalement pas sur la ligne de départ. Didier Guillaume, le ministre de l'Agriculture, tête de liste, et Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères qui s'est engagé sur la liste du maire sortant, renoncent tous les deux à briguer la mairie de Biarritz lors des municipales des 15 et 22 mars prochain. L'Elysée a tranché ce mercredi soir.

Depuis plusieurs semaines, le Premier ministre Edouard Philippe, avait laissé entendre qu'il n'était pas envisageable que deux membres du gouvernement soient candidats, l'un contre l'autre dans la même ville. "Le Premier ministre a raison" avait d'ailleurs confirmé Didier Guillaume au micro de France Bleu Pays Basque. Avant d'ajouter : "Si on me demande de choisir, je serai tête de liste à Biarritz."

Les deux ministres conservent leur poste

Le chef de l'Etat a ainsi reçu ce mardi Didier Guillaume pour lui demander de "mettre fin à son engagement" à Biarritz, où il avait lancé une liste concurrente de celle du maire sortant Michel Veunac, sur laquelle se présentait Jean-Baptiste Lemoyne, a précisé l'Elysée. "Le président de la République salue l'esprit de responsabilité de Didier Guillaume et son engagement aux côtés des acteurs de l'agriculture française", a déclaré la présidence, qui souligne une démarche de "clarté et d'unité".  

De son côté Jean-Baptiste Lemoyne a confirmé qu'il renonçait à figurer sur la liste du maire Michel Veunac et qu'il souhaitait ainsi poursuivre sa mission au gouvernement

Michel Veunac regrette cette décision, mais la respecte

"Je vais regretter que Jean-Baptiste Lemoyne ne soit pas sur ma liste, parce que c'est un homme que j'apprécie beaucoup, a en revanche expliqué le maire de Biarritz, Michel Veunac. Je pensais qu'il n'y avait pas de symétrie entre une présence sur une liste et une candidature officielle."

"C'est la volonté du président donc je la respecte totalement." — Michel Veunac, le maire de Biarritz

Le maire, candidat à sa réélection, espère cependant que "Jean-Baptiste Lemoyne aura peut-être d'autres façons de me soutenir et de soutenir ma liste." Mais pour Michel Veunac, la décision d'Emmanuel Macron de demander à Didier Guillaume de renoncer à sa candidature, est un "adoubement" de sa candidature par le président.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu