Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Biarritz : Jean-Benoît Saint-Cricq candidat

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'élu d'opposition, candidat pour la 4e fois consécutive à Biarritz, a annoncé sa candidature et les grands axes de son programme mercredi 13 novembre 2019 à la Cité de l'Océan. Il est le 9e à se déclarer dans la course à la cité balnéaire.

Jean-Benoit Saint-Cricq est candidat à la mairie de Biarritz pour la quatrième fois consécutive
Jean-Benoit Saint-Cricq est candidat à la mairie de Biarritz pour la quatrième fois consécutive © Radio France - Stéphane Garcia

Biarritz, France

C’est la quatrième fois que l’avocat de 63 ans brigue la mairie de Biarritz. Jean-Benoit Saint-Cricq a annoncé sa candidature, mercredi 13 novembre, à la Cité de l'Océan. L'élu d'opposition se lance dans la bataille, sans étiquette, lui qui a été encarté RPR puis UMP jusqu'en 2007 (le parti de droite soutenant Didier Borotra lors des municipales en 2008).

Engagé dans la vie politique depuis 2001, Jean-Benoit Saint-Cricq s'était déjà présenté aux municipales à Biarritz en 2001, puis en 2008. À chaque fois, il perd contre Didier Borotra, dont il sera l'un de ses opposants acharnés. À son initiative, le Conseil d'Etat fera d'ailleurs annuler le partenariat public/privé de Biarritz Océan passé entre la société Vinci et l’équipe du maire biarrot de l’époque. Chose dont l'avocat, spécialisé en droit immobilier et en propriété intellectuelle, se félicite aujourd'hui. 

"Faire économiser 400.000 euros à la ville chaque année. Sur 30 ans, ça équivaut à 12 millions d’euros, rappelle-t-il fièrement. Sans chercher à me vanter, je pense que _pour un élu d’opposition il s’agit d’un bilan honorable_".

En 2014, il repart à la course à la mairie. L'avocat, spécialisé en droit immobilier et en propriété intellectuelle, finit par s'allier à Max Brisson lors du second tour, perdu face à Michel Veunac. "Opposant constructif" comme il se décrit, Jean-Benoit Saint-Cricq ne compte pas "faire de la figuration mais bien emporter l’adhésion des Biarrots" en mars prochain avec son programme "Biarritz Ensemble".

Parmi ses axes de campagnes : assurer les missions premières de la mairie (propreté, entretien des voiries, sécurité), construire du logement social, résorber la fracture sociale, augmenter l'action du CCAS, faire de Biarritz "une ville exemplaire en matière d’écologie", engager une baisse des impôts, rendre transparent l’emploi de l’argent public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu