Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Bordeaux : Fanny Quandalle (LO) attend "une prise de conscience du monde du travail"

-
Par , France Bleu Gironde

Candidate du parti Lutte Ouvrière pour les élections municipales à Bordeaux (15 et 22 mars), Fanny Quandalle souhaite défendre "le camp des travailleurs". Elle s'explique.

Fanny Quandalle, candidate Lutte Ouvrière aux municipales à Bordeaux.
Fanny Quandalle, candidate Lutte Ouvrière aux municipales à Bordeaux. © Radio France - Yves Maugue

France Bleu Gironde : Quel est le marqueur fort de votre programme à Bordeaux ?

Fanny Quandalle : Pour Lutte Ouvrière, c'est un programme qui va défendre le camp des travailleurs. C’est-à-dire que notre souci dans cette liste aux municipales ça va être de faire prendre conscience au monde du travail qui ne le sait pas forcément que c’est lui qui a la force de se défendre contre les attaques du gouvernement mais aussi du grand patronat, des capitalistes, la force de se défendre pour les salaires, pour les emplois donc c’est vraiment une prise de conscience du monde du travail de sa capacité à se défendre. 

Les bordelais ont des problèmes concrets de mobilité, de logement, qu’est-ce que vous leur proposez ? 

Par exemple, pour le logement, la municipalité ouvrière pourrait constituer un point d’appui pour les luttes des travailleurs qui voudraient réquisitionner des logements vides, je rappelle qu’il y en a 10 000 qui sont vacants à Bordeaux et donc la municipalité ouvrière servirait de levier à ces réquisitions de logement, à ce dénombrement des logements, à leur remise en état. 

Les municipalités servent de vaches à lait aux entreprises privées.

C’est une élection locale de proximité, vous souhaitez quand même en faire une tribune nationale ?

C’est une élection forcement politique, il suffit de voir le débat entre les partis, nous on dénonce toujours que l’organisation sociale par les capitalistes est à renverser et que les travailleurs et les travailleuses sortiront de leurs conditions d’exploités à tous niveaux en s’attaquant au capitalisme. A l’échelon local on le constate, aujourd’hui les municipalités servent de vaches à lait, on parlait du logement, pour les grandes entreprises privées Vinci ou Bouygues qui construisent du logement pas forcément accessible pour les couches populaires et en puisant dans les caisses des municipalités. Une municipalité ouvrière, elle placerait tout ça sous le contrôle de la population.

Il y a une liste de gauche qui rassemble des citoyens, la France Insoumise et le NPA, vous ne pouviez pas vous entendre pour peut-être avoir des élus au conseil municipal ?

Nous on défend nos idées, on ne veut pas faire croire que c’est en ayant des élus dans un conseil municipal qu’on changera la société en profondeur et faire croire que ce sont les élections qui permettront au monde du travail de prendre le pouvoir, de contester aux capitalistes leur pouvoir sur la société. Ça, Lutte Ouvrière ne le prétend pas. On refuse complètement de faire croire des balivernes en disant que c’est dans les élections et dans les urnes que ça suffira.

Fanny Quandalle invitée de France Bleu Gironde.

Les candidats aux municipales à Bordeaux :

  • Nicolas Florian, maire sortant soutenu par LR, MoDem, Mouvement Radical, UDI, Agir
  • Pierre Hurmic, Europe Ecologie/Les Verts, PS, PC, PRG, Place Publique, Nouvelle Donne
  • Thomas Cazenave, La République en marche
  • Philippe Poutou, NPA, La France Insoumise, Bordeaux Debout
  • Fanny Quandalle, Lutte Ouvrière
  • Bruno Paluteau, Rassemblement National
  • Gilles Garçon, UPR
  • Pascal Jarty, sans étiquette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu