Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Bordeaux : Jean-Louis David rejoint Cazenave, Nicolas Florian le "laisse à sa conscience"

-
Par , France Bleu Gironde

Nicolas Florian a réagi ce vendredi au soutien de son adjoint au candidat LREM Thomas Cazenave. Le maire de Bordeaux candidat au scrutin de mars a retiré à Jean-Louis David sa dernière délégation de maire de quartier à Saint-Augustin.

Le maire et candidat Nicolas Florian ce vendredi à l'occasion de la présentation du programme culturel pour Bordeaux.
Le maire et candidat Nicolas Florian ce vendredi à l'occasion de la présentation du programme culturel pour Bordeaux. © Radio France - Yves Maugue

Bien sûr, Nicolas Florian n'a pas apprécié de voir son adjoint, élu depuis 1989 au conseil municipal de Bordeaux, s'afficher ce jeudi soir en compagnie du candidat macroniste Thomas Cazenave. Jean-louis David a participé à une conférence de presse pour témoigner son soutien à Thomas Cazenave, même s'il ne fera pas partie de la liste La République en marche qui devrait être présentée en milieu de semaine prochaine. 

Quand on a un peu d'honneur on fait les choses correctement.

Depuis fin novembre, la rupture était consommée entre Jean-Louis David et la majorité municipale. Nicolas Florian lui avait retiré ses délégations à la sécurité et à la proximité. Mais l'élu de Saint-Augustin avait conservé sa délégation de maire de quartier. Elle lui est désormais également retirée. "Autant je pouvais admettre qu'il prenne ses distances, précise le maire de Bordeaux, autant aller soutenir un autre candidat, j'estime qu'il y a rupture de confiance. Quand on a un peu d'honneur on fait les choses correctement".

Le maire de Bordeaux évoque "une déception humaine plus qu'une déception politique. Il a fait partie d'une équipe. Il a été élu sous Chaban-Delmas. C'est vrai qu'il n'adhérait peut-être plus à ce renouvellement que j'incarne. Mais de là à s'engager auprès d'un concurrent dont il me disait le plus grand mal il y a encore quelques jours... je le laisse à sa conscience".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu