Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Bordeaux : pourquoi le 5e adjoint au maire quitte la campagne et abandonne ses délégations

-
Par , France Bleu Gironde

Il était depuis 30 ans dans l'équipe municipale. Jean-Louis David, adjoint en charge de la proximité et du quartier Saint-Augustin, quitte le navire Nicolas Florian à moins de quatre mois des élections. Il évoque des "désaccords" avec le successeur d'Alain Juppé. Décryptage.

Jean-Louis David dans la cour du Palais Rohan.
Jean-Louis David dans la cour du Palais Rohan. © Radio France

Bordeaux, France

Il y a d'abord la version officielle. Jean-Louis David annonce qu’il quitte ses fonctions "en désaccord avec les orientations de la campagne électorale" de Nicolas Florian.  Il affirme qu'il s'éloigne immédiatement du dispositif de campagne et notamment de la nouvelle direction mise en place depuis quelques semaines par Nicolas Florian. Le mois dernier, le successeur d'Alain Juppé s'est doté d'un directeur de campagne, l'ancien préfet Patrick Espagnol, et d'une cheffe de projet, Julia Mouzon, créatrice de Elueslocales.fr, la plus grande communauté de femmes élues en Europe. Jean-Louis David tire également un trait sur ses délégations. Depuis le mois de mars et l'élection de Nicolas Florian, il était le 5e adjoint en charge de la vie urbaine, de la proximité et du quartier Saint-Augustin-Tauzin-Alphonse Dupeux. Une démission qui sera effective dans les prochains jours. Il est l'une des figures de la majorité municipale. Il fait partie des rares élus toujours en poste à avoir fait partie successivement des équipes de Jacques Chaban-Delmas et d'Alain Juppé.

Pourquoi maintenant ?

A quatre mois des élections, la porte claquée par Jean-Louis David est un coup dur pour le nouveau maire Nicolas Florian. Le geste sera forcément exploité par ses adversaires. S'il en est arrivé là, c'est que Jean-Louis David n'a pas supporté le manque d'engagement de Nicolas Florian à son endroit. Avec ces nouvelles têtes pour diriger la campagne et la nécessité de renouvellement affirmée par le maire de Bordeaux, il a bien senti que les glorieux anciens n'étaient pas forcément en odeur de sainteté. Alors que les Elizabeth Touton, Didier Cazabonne, Michel Duchêne et Pierre Lothaire ont annoncé leur intention de s'arrêter, Jean-Louis David, 67 ans, souhaitait repartir pour un tour. Il serait même allé chercher quelques assurances auprès du maire qui se serait contenté de lui expliquer que l'heure n'était pas encore à la constitution de la liste mais à l'élaboration du projet. Un manque d'empressement qui pourrait être à l'origine de cette sortie en forme de coup de théâtre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu