Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Bordeaux : Thomas Cazenave dévoile ses 10 premières propositions

-
Par , France Bleu Gironde

Le candidat La République en Marche estime que le retrait de Vincent Feltesse a simplifié l'offre politique à Bordeaux, entre le projet selon lui très à gauche de Pierre Hurmic et celui à droite de Nicolas Florian. Il assure avoir les moyens d'occuper l'espace politique laissé au centre.

Thomas Cazenave ne veut pas créer de nouvelles infrastructures mais mieux utiliser celles qui existent
Thomas Cazenave ne veut pas créer de nouvelles infrastructures mais mieux utiliser celles qui existent © Radio France - Florence Pérusin

Bordeaux, France

Même si la plupart des centristes à Bordeaux et en particulier le chef de file du Modem Fabien Robert, actuel premier adjoint à Bordeaux ont choisi Nicolas Florian pour ces municipales, Thomas Cazenave, le candidat de la République en Marche, assure incarner par son offre politique un programme "centriste et progressiste". 

Le retrait surprise de Vincent Feltesse, 48 heures après la publication de notre sondage France Bleu Sud-Ouest par Ipsos-Sopra-Stéria le 19 décembre, clarifie l'offre politique à Bordeaux entre le projet selon lui très à gauche de Pierre Hurmic, et celui, à droite de Nicolas Florian. Un positionnement qui n'a pas manqué de faire réagir  le premier adjoint bordelais :

"La ferveur des nouveaux convertis au centrisme surtout venus du PS (Thomas Cazenave fut en 2016 l'un des collaborateurs de François Hollande) fait plaisir à voir ! Cela me rappelle cette belle pensée d'Edgar Faure : ce n'est pas la girouette qui tourne mais le vent !" Fabien Robert

Une offre nouvelle portée par des candidats nouveaux

Le candidat marcheur, crédité de 16% d'intentions de vote pour l'instant, explique avoir bâti un programme différent de celui de ses deux principaux adversaires, fidèle au "en même temps" cher à Emmanuel Macron.  "En matière de transition écologique par exemple, entre Nicolas Florian qui ne prend aucun engagement, et Pierre Hurmic favorable à la contrainte, je propose de mettre en place un projet incitatif."

Parmi les dix thématiques phares dévoilées ce mardi matin par le candidat figure en numéro 1 la mobilité. Le candidat marcheur propose ainsi de faire de Bordeaux la première métropole cyclable de France avec un réseau de 200 km de pistes sécurisées. Il veut aussi reprendre la gestion de la rocade à l'État afin qu'elle devienne une compétence municipale.

La deuxième thématique développée par le candidat concerne le logement. Il souhaite que les pouvoirs publics investissent massivement sur du foncier à Bordeaux afin de proposer 7 000 logements à louer ou à acheter à des prix réduits de 30 à 40% par rapport au marché existant.

"La puissance publique doit intervenir sur le marché de l'immobilier bordelais devenu inaccessible" Thomas Cazenave

La troisième thématique concerne la transition écologique, dont Thomas Cazenave estime qu'elle est "inexistante ou presque dans les projets actuels qui sortent de terre à Bordeaux". Le candidat veut par exemple multiplier par deux le nombre d'espaces verts et créer sur la rive droite de Bordeaux, une cité de la transition écologique, à la manière de la cité numérique ou la cité du vin.

Pour les autres propositions, Thomas Cazenave veut aussi renouer le lien de confiance perdu avec les citoyens, en permettant aux Bordelais de faire inscrire une proposition à l'ordre du jour du conseil municipal, dès lors qu'elle rassemblerait 10% des avis favorables. Il veut enfin ouvrir le palais Rohan aux Bordelais en en faisant un lieu qui accueillerait des associations, de la création artistique et des initiatives citoyennes, en déplaçant le personnel qui y travaille actuellement à la cité municipale.

Le programme complet sera dévoilé fin janvier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu