Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Bordeaux : Thomas Cazenave (LaREM) défiera Nicolas Florian

-
Par , France Bleu Gironde

La République En Marche a acté ce lundi soir la candidature de Thomas Cazenave aux prochaines municipales à Bordeaux en 2020. Le délégué interministériel auprès d'Edouard Philippe lancera sa campagne dès ce mercredi soir.

Thomas Cazenave dans le studio de France Bleu Gironde.
Thomas Cazenave dans le studio de France Bleu Gironde. © Radio France

La décision a fait débat au sein de la République en marche. L'intronisation de Thomas Cazenave comme tête de liste pour les prochaines municipales à Bordeaux devait d'ailleurs intervenir le 17 juin dernier lors de la première salve de nominations par le bureau exécutif de La République En Marche chargé des investitures. Elle avait été reportée. Finalement, elle est intervenue ce lundi. Bordeaux est d'ailleurs la première grande métropole pour laquelle LaREM officialise un candidat.

Un choix délicat

Bordeaux va donc présenter une situation cocasse. Le maire sortant, Nicolas Florian, possède l'étiquette LR mais ne la revendique pas vraiment, précisant "Mon parti, c'est Bordeaux" et se déclarant Macron-compatible. Il est allié avec le MoDem dont le leader Fabien Robert occupe le poste de premier adjoint. Or le MoDem est l'allié de La République en marche au niveau national. En montant une liste autour de Thomas Cazenave, LaREM va donc partir au combat à Bordeaux face à une formation amie. A La République En Marche, ce choix a fait débat. François Bayrou pour le MoDem a tenté de peser pour éviter cette situation. La ligne qui l'a finalement emporté a argumenté sur une situation totalement bouleversée à Bordeaux par le départ d'Alain Juppé en février dernier. Le pari parait tout de même risqué même si Thomas Cazenave souhaite présenter un programme capable de séduire un électorat plus à gauche en comptant sur la nouvelle sociologie de la ville et en capitalisant sur le résultat de la liste de Nathalie Loiseau aux Européennes, arrivée en tête avec 29,47% des voix. La principale ligne de fracture avec Nicolas Florian pourrait d'ailleurs être le système de cogestion à la métropole, que souhaite poursuivre l'actuel maire et que rejette Thomas Cazenave.

Un fonctionnaire très politique

Dans sa présentation des 19 nouveaux candidats investis ce lundi, LaREM précise qu'elle est "fidèle à son ADN et à son projet initial de renouveler les visages de la politique" avec plusieurs candidats issus de la société civile. Parmi des "professeurs, un chef d'entreprises, des commerçants, un infirmier", elle présente Thomas Cazenave comme "fonctionnaire". Certes. Mais un fonctionnaire au cœur du pouvoir politique. Originaire du quartier de la Bastide, diplômé de Sciences Po à Paris, énarque (promotion République en 2007), il a travaillé au sein du cabinet d'Emmanuel Macron au ministère de l'Economie. Il a été secrétaire général adjoint de l'Elysée sous François Hollande. Et il est aujourd'hui délégué interministériel en charge de la réforme de l'Etat. Cette carrière parisienne sera sans nul doute un angle d'attaque pour ses adversaires lors de la campagne. Une campagne que Thomas Cazenave lancera dès ce mercredi soir dans son quartier de la Bastide avec la mise en place d'un mouvement baptisé "Renouveau Bordeaux".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu