Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Bordeaux : le guide Yves Simone veut faire entrer la culture dans le débat

-
Par , France Bleu Gironde

Candidat pour la deuxième fois consécutive aux élections municipales à Bordeaux (2,79% des suffrages en 2014), le guide le plus connu de Bordeaux Yves Simone propose un meilleur accès à la culture, mais aussi la création de 210 km de pistes cyclables dans la métropole.

Yves Simone, candidat sans étiquette aux élections municipales à Bordeaux
Yves Simone, candidat sans étiquette aux élections municipales à Bordeaux © Radio France - Simon Cardona

France Bleu Gironde : Lors de la présentation de votre programme, vous avez parlé d'idées folles, de propositions à vérifier. Vous y croyez à cette élection ?

Yves Simone : J'ai peu de chances évidemment. C'est la deuxième fois, Mitterrand s'est présenté trois fois. Ce qui compte avant tout, c'est de faire passer les idées. 

Vous avez basé la moitié de votre programme, comme en 2014, sur la culture et le tourisme. C'est la priorité à Bordeaux ?

C'est la culture, le patrimoine, ça fait vivre la ville. Il y a le vin, il y a la forêt, heureusement l'aéronautique, il y a de très bonnes universités... Mais le tourisme, ça compte ! Quand je parle de propreté, de toilettes, de présentation des monuments pour les touristes, tous les Bordelais vont en profiter. Je défends évidemment mon secteur d'activité. 

Après, dans notre liste, on a des économistes : c'est le tunnel devant la place de la Bourse qui débouchera aux Quinconces, c'est le grand projet sur la propreté, on ouvre les bibliothèques le soir si on est plus propre et les balayeurs peuvent devenir des bibliothécaires... Ce sont de grandes idées ! 

Mais elles sont possibles ces idées, vous les avez vérifiées déjà ?

Mais non justement, il faut mettre ces idées en action. Et de toute façon, elles ne sont pas très chères à mettre en place. Il faut les expérimenter ! Pareil quand je parle de l'alternance des plaques minéralogiques pour éviter les embouteillages sur la rocade. Il faut la tester.

Yves Simone invité de France Bleu Gironde.

Il y a neuf listes cette année, plus qu'en 2014. Vous faites partie des candidats sans étiquette. Comment  pensez-vous vous démarquer ? 

Si les gens lisent mon programme, ils verront que je parle vraiment de Bordeaux. Bon, les autres aussi, évidemment, mais enfin, ce sont des programmes quasiment interchangeables pour chaque ville. Ils veulent du logement, ils veulent de la circulation, ils veulent de l'écologie... Moi, je parle de Bordeaux, je parle des monuments, je parle des places, on rentre dans la ville. Et puis je propose des actions concrètes : pour le Grand Théâtre, pour la place de la Bourse, c'est évident que c'est concret.  

Vous cultivez votre différence, c'est votre principal l'espérance pour conquérir une partie de l'électorat ?

Ce n'est pas un calcul. Ça fait 42 ans que je travaille pour Bordeaux et son patrimoine. Je suis en accord avec mes convictions, avec moi-même et mes idées. Quand j'ai proposé à Alain Juppé d'ouvrir la bibliothèque le dimanche, finalement, il l'a fait. Même monsieur Macron l'a proposé. Sauf que j'avais dit le dimanche, le soir et la nuit. Les étudiants seraient contents de pouvoir travailler le soir dans les bibliothèques. Quand j'avais proposé de construire la plus haute tour en bois à Bordeaux, Alain Juppé l'a fait. Mais moi, je propose que 60 à 80% des constructions soient en bois, tout en commençant progressivement. Ça, c'est concret et là, on fait travailler la forêt.

Les candidats à Bordeaux

  • Nicolas Florian, maire sortant Les Républicains
  • Pierre Hurmic, écologiste EELV
  • Thomas Cazenave, LREM
  • Bruno Paluteau, Rassemblement National
  • Philippe Poutou, NPA avec soutien de la France Insoumise
  • Gilles Garçon, UPR
  • Pascal Jarty, sans étiquette
  • Fanny Quandalle, LO 
  • Yves Simone, sans étiquette
Choix de la station

À venir dansDanssecondess