Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Bourges : revivez les temps forts du débat entre Yann Galut et Philippe Mousny

-
Par , , France Bleu Berry

France Bleu Berry vous a proposé le débat entre les deux candidats à la mairie de Bourges, ce mardi. Une demi-heure d'échanges, de discussions où Philippe Mousny et Yann Galut ont pu afficher leurs différences.

Philippe Mousny (à gauche) et Yann Galut ont débattu pendant une demi-heure sur France Bleu Berry
Philippe Mousny (à gauche) et Yann Galut ont débattu pendant une demi-heure sur France Bleu Berry © Radio France - Régis Hervé

À cinq jours du second tour des élections municipales, les deux candidats en lice pour la mairie de Bourges ont confronté leurs idées pendant un débat d'une demi-heure. Un événement que vous avez pu suivre sur France Bleu Berry, en partenariat avec nos confrères du Berry Républicain. Philippe Mousny mène une liste d'union de la droite et du centre, après avoir fusionné avec le maire sortant Pascal Blanc. En face, Yann Galut est la tête de liste de la gauche et fait campagne avec Irène Felix qui brigue la tête de l'agglomération. 

France Bleu Berry vous propose de revivre les temps forts de ce débat entre les deux candidats, en fonction des sujets abordés.

ÉCOUTEZ - Le débat d'une demi-heure entre Philippe Mousny et Yann Galut, candidats à la mairie de Bourges

Augmentation d'impôts ou pas ?

Les deux candidats ont pris position sur la fiscalité et les deux ne souhaitent pas augmenter les impôts. "Je n'augmenterai pas les impôts parce que je propose des fonctionnements différents pour les recettes des collectivités", assure Philippe Mousny. "Il n'y aura pas d'augmentation de la fiscalité pour les ménages, je m'y engage", a assuré Yann Galut au cours du débat. Le candidat de l'union de la gauche ne veut pas faire peser le poids des investissements de la ville sur les habitants. "On doit tenir compte de la crise. Je vais avoir une attention particulière pour nos entreprises, commerçants et associations. Soit vous réduisez la voilure soit vous relancez l'économie. On a besoin de travaux", explique-t-il. 

Des travaux mais pas n'importe lesquels : Yann Galut souhaite abandonner le projet de construction d'un centre aqualudique. "Aujourd'hui, ce n'est plus d'actualité. Dans une optique de bonne gestion, on abandonne concrètement ce projet", a-t-il ajouté. La bonne gestion des deniers publics, c'est un sujet qui a animé ce débat. Yann Galut assure qu'il tiendra sa promesse de la gratuité des bus en 2022. "Ce qui est possible à Châteauroux devra l'être à Bourges". Son adversaire Philippe Mousny estime le coût de cette mesure trop élevé, autour de deux millions d'euros. "Vous parlez d'un principe mis en place à Châteauroux mais ce n'est pas le même coût. Là-bas, c'était quelques centaines de milliers d'euros. Si pour vous, deux millions d'euros, c'est un détail, alors ça va être compliqué dans la gestion. Je me suis engagé à rendre les bus gratuits pour les étudiants. Il faut des bus qui roulent au biogaz. Cela nous permettra de développer de l'énergie verte locale et donc on pourra créer des emplois", précise Philippe Mousny.

Comment résoudre le problème de la démographie médicale ?

L'une des problématiques majeures à Bourges, c'est le manque de médecins. De nombreux praticiens vont partir à la retraite dans les prochaines années. "Je ne crois pas au recrutement de deux, cinq ou dix médecins. Il faut avoir une vue globale, il faut un cadre de vie, leur proposer d'exercer en libéral. J'ai toujours parlé d'accueillir des start-ups sur l'innovation médicale. On sait que la médecine doit évaluer. Si on avait dans nos habitudes la téléconsultation, ce serait bien. C'est très important d'accueillir ces innovations. Je pense que ça attirera l'ensemble des médecins", estime Philippe Mousny.

Son adversaire Yann Galut est lui favorable au recrutement de médecins. "Je vais créer un service municipal de santé, je vais engager 10 médecins salariés, je soutiendrai les maisons de santé pluridisciplinaires. A Bourges, il y a des milliers de personnes qui n'ont pas de médecins traitants, qui attendent aux urgences. je ferai de la santé une priorité", assure Yann Galut. "Je demanderai au premier maire adjoint de Bourges de prendre cette compétence sur la santé. Il faut défendre notre hôpital public, se battre avec le ministère de la Santé pour que l'hôpital ne soit plus abandonné à Bourges", précise-t-il.

Attirer de nouveaux habitants à Bourges

Comme toute commune berrichonne, la Ville de Bourges veut accroître son attractivité. C'est une thématique qui a été abordée par les deux candidats au cours du débat. "Nous avons des atouts pour attirer des habitants. Avec cette crise, beaucoup de gens ont découvert le télétravail et sont prêts à se déplacer deux ou trois jours par semaine. Qu'ils viennent vivre à Bourges, il y aura tout ce qu'il faut, il y aura le cadre", assure Philippe Mousny. "Ce que je souhaite, c'est de redonner la fierté d'habiter Bourges. Une ville belle, qui rayonne, dont la renommée nationale nous permette de retrouver cette fierté. Je veux une ville innovante, une ville connectée. Une ville à taille humaine où il fait bon vivre", ajoute-t-il. 

Yann Galut veut lui lancer une campagne "Bourges, vie nouvelle" pour également faire venir de nouveaux habitants. "Je vais proposer à des Parisiens qui n'en peuvent plus de vivre à Paris de venir s'installer aussi à Bourges", précise-t-il. "Je veux être le maire du quotidien, qui s'occupera concrètement de la propreté, de la sécurité, de l'emploi, de l'éducation, de la culture. Je serai le maire de tous les Berruyers. Je serai le maire qui défendra  Bourges et ses magnifiques atouts", a conclu Yann Galut.

France Bleu Berry avait également prévu l'organisation d'un débat entre les candidats à la mairie du Blanc. Mais Gilles Lherpinière a refusé de participer à ce débat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu