Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Bourgoin-Jallieu : Damien Perrard réunit les partis de gauche

-
Par , France Bleu Isère

A Bourgoin-Jallieu, la gauche affiche une liste avec beaucoup de partis. Elle est emmenée par Damien Perrard, conseiller municipal d'opposition et patron de la section PS locale.

Damien Perrard, militant socialiste depuis 2004, est l'un des 5 candidats à la mairie de Bourgoin-Jallieu.
Damien Perrard, militant socialiste depuis 2004, est l'un des 5 candidats à la mairie de Bourgoin-Jallieu. © Radio France - Céline Loizeau

Alors que la majorité de droite s'affiche très divisée avec 3 listes, pour cette élection municipale, la gauche avance unie, loin de l'esprit de 2014. On se souvient qu'il y avait eu la dissidence remarquée d'Armand Bonnamy face André Borne, candidat adoubé par le maire sortant de l'époque Alain Cottalorda. 

C'est Damien Perrard, 35 ans, conseiller d'opposition et patron de la section du PS local, qui mène cette liste de gauche. Il démarre ce mercredi une série de réunions publiques, quartier par quartier. "On est une des rares listes à avoir autant de partis politiques à gauche sur une seule et même liste : la France insoumise, le parti socialiste, le PCF, Génération.S et le parti républicain solidariste." Il y a aussi des citoyens engagés, de tendance de gauche. "Il y a quand même un électorat assez fort à Bourgoin-Jallieu du peuple de gauche qui n'attendait que l'union. Donc on va tout faire pour reconquérir cet électorat et pouvoir être premiers à cette élection."

Mise à jour du 30.01.2020 : Ce mercredi, il a cependant du faire face au ralliement de 2 élues de son groupe (Cécile Morgan et Meryem Ylmaz, toutes 2 non encartées) à Jean-Claude Pardal, ex-adjoint qui a le soutien de LREM notamment.

Sa vision du poste et du mandat

Lui l'adjoint administratif au centre hospitalier Pierre-Oudot pense qu'il mettra "sa carrière professionnelle entre parenthèse car il y a trop d'attente pour faire les choses à moitié." Un "tacle" que lui comme tous les autres candidats adressent au maire sortant, qui a sa vie professionnelle à Paris. Damien Perrard veut moraliser la vie politique locale avec "un maximum de transparence". Il promet aussi plus de démocratie participative.

Ecoles, santé et déplacements

Côté propositions, il veut des groupes scolaires plus modernes, mieux isolés. "Je veux reprendre le programme engagé sous la mandature précédente." Il souhaite redévelopper le service santé avec des actions de préventions dans les écoles, avec les assos. "Et face au souci des médecins qui ne prennent plus de nouveaux patients, je veux créer un centre municipale de santé avec des médecins rémunérés par la ville et qui ferait aussi des visites à domicile." Il vise là le quartier de Champaret. Pour lui, il faut aussi discuter avec la Capi, en charge du réseau Ruban, et des communes voisines pour revoir les lignes de bus.

S'il est élu, il ne compte pas mettre fin à tout ce qui a été fait pendant 6 ans par la majorité de droite. C'est le cas pour la vidéosurveillance, mais il annonce qu'il fera faire un bilan pour voir s'il ne faut pas adapter le réseau actuel. Autre exemple, le festival de musique des Belles journées, "bébé" du maire et vivement critiqué par la gauche, car payant. Damien Perrard veut "réfléchir avec les services pour pouvoir l'offrir à l'ensemble de la population."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu