Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique
Dossier : Droit d'inventaire

VIDÉO - Municipales à Cabestany : le maire Jean Vila repart pour un neuvième mandat

-
Par , France Bleu Roussillon

Le "Droit d'inventaire" s'est penché ce lundi sur Cabestany, avec son maire sortant, le communiste Jean Vila, qui assume son bilan. Toutes les promesses de réalisation ont été tenues. En revanche, il a augmenté les impôts. Il justifie cette décision en raison de la baisse des dotations de l'État.

Jean Vila, le maire sortant de Cabestany repart pour un 9e mandat
Jean Vila, le maire sortant de Cabestany repart pour un 9e mandat © Radio France

Cabestany, France

Cela fait 42 ans qu'il tient la commune de Cabestany, Jean Vila a décidé de repartir pour un neuvième mandat. Il a défendu lundi son bilan dans l'émission "Droit d'inventaire" sur France Bleu Roussillon. Ces six dernières années, il a continué l'extension de Médipole, celle du Mas Guerido, agrandi la bibliothèque et crée un complexe sportif. 

Un programme de 24 logements sociaux n'est en revanche toujours pas terminé. Jean Vila tient à préciser : "Nous avons eu des gros déboires avec les entreprises. Aujourd'hui on est en procédure." Une zone commerciale était aussi au programme au sud de la commune. "Là il y a un litige avec l'État, l'affaire est aussi devant le tribunal" explique le maire.

Il n'y a aucune caméra de surveillance

Cabestany était qualifiée de "Neuilly des Pyrénées-Orientales". Fait-il toujours bon y vivre selon les habitants ? Certains y trouvent tous les services sur place, et ils sont abordables. D'autres pointent la dégradation de la chaussée : "circuler en fauteuil roulant est impossible!". D'autres encore dénoncent une certaine insécurité : "Il ne veut pas admettre que dans Cabestany, il y a de l'insécurité. Il refuse de mettre des caméras."

Pour Jean Vila, l'insécurité c'est l'affaire de la brigade de gendarmerie. "On a dû lutter pour l"avoir. Il y a 17 gendarmes, et ils font leur boulot."

Tous les impôts augmentent depuis 2015, dénonce l'opposition. 

L'élue d'opposition Colette Appert retient elle l'augmentation des impôts, alors qu'il s'était engagé en 2014, à ne pas y toucher. "Les dotations globales de fonctionnement attribuées par l'État ont stagné puis baissé ces dernières années, et il y a beaucoup moins de rentrée d'argent". Jean Vila conclut : "On  n'a pas le choix, et ce n'est pas fini !"

Retrouver l'émission "Droit d'inventaire" en vidéo :

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu