Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Carpentras : l'ancien maire UMP soutient la liste d'union avec le Rassemblement national

-
Par , France Bleu Vaucluse

Jean-Claude Andrieu s'affiche au côté du candidat Bertrand de la Chesnais pour éviter une nouvelle défaite à droite. L'ancien maire UMP critique le candidat Les Républicains qui refuse l'union. Le maire Serge Andrieu reste prudemment en retrait, "pas en campagne" pour gérer la ville.

Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020
Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020 © Radio France - Philippe Paupert

À Carpentras, l'ancien maire UMP s'affiche au côté du candidat soutenu par le Rassemblement national. Jean-Claude Andrieu a été maire de Carpentras pendant 21 ans avant d'être battu dans une triangulaire face à une liste de gauche et un candidat dissident de droite. Jean-Claude Andrieu ne veut pas voir ce scénario se renouveler. Il soutient donc le candidat Bertrand de la Chesnais et ses colistiers Rassemblement national contre le candidat Claude Melquior (Les Républicains).

La liste de Bertrand de la Chesnais soutenue par le Rassemblement national a obtenu 30,89% au premier tour. Le maire sortant de gauche, Serge Andrieu, totalise 35,85% des voix et le candidat Les Républicains Claude Melquior, 17,39%.

Soutien évident car valeurs identiques

Lorsqu'il entre dans la salle , c'est le conseiller départemental RN Hervé de Lépinau qui accueille tout sourire l'ancien maire : "Qui l'eut cru ? Vous voir ici !". La surprise est feinte mais le plaisir bien réel d'obtenir le soutien de Jean-Claude Andrieu. Au moment de s'asseoir à côté du candidat, il est question de savoir qui est à droite. Aucune connotation politique : le général Bertrand de la Chesnais veut simplement placer son invité selon les règles de bienséance.

L'ancien maire de Carpentras a été  immédiatement très clair : "je soutiens bien évidemment la liste de Bertrand de la Chesnais. Je tiens à rappeler que j'ai été UDF, UMP puis LR". Jean-Claude Andrieu a aussi fait le calcul : il y a sept colistiers RN sur la liste alors il ne comprend pas pourquoi Claude Melquior (Les Républicains) refuse de fusionner : "avouez franchement que d’étiqueter la liste Front National est utopique..."  L'ancien maire reconnait qu'il en est resté à "Front National"

Il se reprend et insiste contre le candidat de sa famille politique des Républicains : "Claude Melquior se maintient non pas pour faire gagner ses valeurs : nous avons les mêmes et je suis sûr que Bertrand de la Chesnais a exactement les mêmes. Nos projets sont identiques."

Ne pas revivre les défaites passées

Jean-Claude Andrieu justifie son engagement au côté de l'ancien général : "on allait renouveler les mauvaises expériences de 2008 et de 2014. J'ai dit au candidat Les Républicains 'arrêtons les errements du passé' et il lui a été proposé la présidence de la Cove. Il a choisi le plus mauvais scénario possible et surtout, il va faire perdre les Carpentrassiens." Claude Melquior n'a pas répondu aux sollicitations de France Bleu Vaucluse. 

Bertrand de la Chesnais, le candidat soutenu par le RN attaque le maire sortant : "J'ai appris que les subventions étaient reconduites à identique. Après cette crise sanitaire, il faut réunir le conseil municipal et se prendre par la main. Rien : je fais à l’identique, mais c'est pas une politique, ça !

Le maire n'est pas en campagne électorale

Pour le maire Serge Andrieu, il est trop tôt pour répondre : "Ah non non non ! Je ne fais pas campagne. Il faudra attendre confirmation. Pour l'instant, c'est peut-être le 28 juin... Je ne fais pas campagne, je gère la ville."

Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020
Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020 © Radio France - Philippe Paupert
Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020
Bertrand de la Chesnais et Jean Claude Andrieu à Carpentras le 2 juin 2020 © Radio France - Philippe Paupert
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu