Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Castanet-Tolosan : l'exception écolo du second tour en Haute-Garonne

-
Par , France Bleu Occitanie

Xavier Normand, l'écologiste soutenu par plusieurs partis de gauche, est le nouveau maire de Castanet-Tolosan. Il s'agit du seul maire d'Europe Ecologie les Verts qui l'a emporté en Haute-Garonne pour ce second tour.

Mairie de Castanet-Tolosan
Mairie de Castanet-Tolosan © Radio France - FBO

Pour ces élections municipales, dont l'issue a été scellée dimanche dernier, on parle d'une vague verte partout en France. Les écologistes ont remporté des grandes métropoles, comme Bordeaux ou Lyon. Mais la vague semble avoir évité notre région. A Toulouse, les Verts ne passent pas : défaite d'Antoine Maurice d'Archipel Citoyen face au maire réélu Jean-Luc Moudenc. Ça ne passe pas non plus à Montauban avec la liste de la gauche d'Arnaud Hillion, qui perd face à la maire sortant Brigitte Barèges. Il y a toutefois deux exceptions vertes en Haute-Garonne. 

Laurent Chérubin, le maire sortant de Labège qui menait une liste divers gauche mais adhérent du parti EELV (Europe Ecologie les Verts) depuis 2015, a été réélu très largement dès le premier tour. Et puis une nouvelle tête à Castanet-Tolosan, où l'écologie l'a emporté au second tour : Xavier Normand est un peu l'exception écolo de ce second tour en Haute-Garonne. Cet adhérent d'EELV depuis 2019 est arrivé en tête des votes, en obtenant 50,92 % des voix, face à Thomas Berger et Véronique Maumy. Et ce n'est pas une surprise, après des années de politiques urbaines jugées trop agressives dans la commune. 

Une ZAC au coeur de la campagne

Castanet-Tolosan ce sont 1.800 habitants il y a 50 ans, près de 13.000 aujourd'hui et surtout un futur quartier en projet qui fait beaucoup parler de lui : une ZAC (zone d'aménagement concertée) voulue par le maire sortant Arnaud Lafon entre Castanet et Péchabou, avec 35 hectares, 1.800 logements et 4.000 m² de bureaux.

Une ville dans la ville selon les habitants qui avaient bien besoin de vert dans leur commune : " On a eu un maire pendant 19 ans qui nous a construit des immeubles partout, ça va nous faire du bien. Il faut redonner une humanité à cette petite ville qui était sympathique avant", raconte une habitante. 

"Nous allons améliorer, tirer vers le haut, pour trouver un urbanisme plus raisonnable".

C'est certainement sur ce dossier de la ZAC que le nouveau maire Xavier Normand l'a emporté.  Sa priorité? Justement, une politique urbaine plus verte et plus apaisée : " On ne va pas arrêter toutes les constructions. Un coup d'arrêt absolu ne serait pas une solution. Mais nous allons améliorer, tirer vers le haut pour trouver un urbanisme plus raisonnable, pour faire la part belle aux espaces naturels et agricoles par exemple", précise le nouveau maire, qui installera son nouveau conseil municipale samedi 4 juillet. 

Le dossier de création de la ZAC a déjà été voté, puis donné en concession à un opérateur privé. Xavier Normand a su conquérir le cœur des castanéens en promettant que la municipalité reprendra la main sur ce projet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess