Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Les carnets de campagne

Municipales à Centuri : Retrouver la sérénité

-
Par , France Bleu RCFM

Direction Centuri, au bout du Cap Corse. Trois candidats sont en lice, pour le scrutin de mars prochain, dans cette petite commune, célèbre pour son port de pêche et sa langouste, mais aussi pour l'ambiance délétère qui y règne depuis six ans.

Le hameau du port de Centuri
Le hameau du port de Centuri © Radio France - Patrick Rossi

Centuri c'est environ 200 habitants, essentiellement concentrés autour du port. 

Les 5 hameaux du village accrochés au flanc ouest du Cap sont de plus en plus désertés, malgré leur charme : les palazzi d'américains, la fontaine de Cannelle... et la vue époustouflante !

Centuri, c'est une activité centrée sur le tourisme et le BTP - il y a plus d'une quinzaine d'entreprises de bâtiment entre Rogliano, Ersa et Centuri - mais c'est aussi 75% de résidences secondaires ; avec en corolaire des soucis d'infrastructure pour l'alimentation en eau ou le stationnement, en pleine saison, quand la population quadruple.

Aujourd'hui, ils sont trois à briguer la mairie. Le sortant, David Brugioni ; son prédécesseur, José Micheli et l'outsider, Pierre Rimattei.

Qui de David Brugioni, José Micheli ou Pierre Rimattei prendra la mairie de Centuri ? - Radio France
Qui de David Brugioni, José Micheli ou Pierre Rimattei prendra la mairie de Centuri ? © Radio France - Alexandre Sanguinetti

Finances en berne

Un peu plus de 500.000 € de budget annuel, avec une dette équivalente (réduite de moitié en 6 ans). Aujourd'hui, elle s'élève à un peu moins de 2.500 € par habitant... contre 781 € de moyenne régionale.

Le budget de la commune est donc en berne et empêche presque tout investissement aujourd'hui. C’est ce qu’affirme le maire sortant, David Brugioni : « nous avions un contrat moral avec la préfecture pour assainir les finances et donc faire un mandat à blanc… on me reproche de n’avoir rien fait en six ans… mais quand les caisses sont vides, vous ne pouvez rien faire », précise David Brugioni qui assume cette mandature blanche avec quelques investissements : « nous avons travaillé pour acquérir le foncier pour la création d’un parking d’une quarantaine de places, essentiel pour l’activité économique de Centuri », ajoute-t-il.

« Les finances sont saines », affirme au contraire, l'ancien maire, José Micheli qui affirme avoir laissé une importante trésorerie : « à mon départ, en 2014, il y a avait plus de 800.000 € de trésorerie. Certes avec près de 900.000 € de prêt, mais des prêts d’investissement qui ont permis de millions de réalisation », conclut-il.

Du côté de Pierre Rimattei, on estime la situation financière de Centuri pas si catastrophique : « la commune n’a certes pas des moyens illimités, mais suffisant pour faire avancer la commune », affirme le candidat outsider, « nous devons aussi renouer des liens de confiance avec nos partenaires comme la communauté de communes, la CDC ou l’Etat ».

Le port de pêche de Centuri - Radio France
Le port de pêche de Centuri © Radio France - Maxime Becmeur

Un volet judiciaire pesant et une ambiance délétère

En 2014, après son élection, le maire David Brugioni, atterré notamment de l'état des finances de la commune, saisit la justice au titre de l'article 40 - qui fait obligation aux élus et fonctionnaires de dénoncer un possible délit. 

Depuis Centuri est toujours au centre de l'attention... Des condamnations ont déjà été prononcées dans un premier volet judiciaire, d'autres devraient suivre bientôt. Des perquisitions ont eu lieu en novembre dernier à la mairie et un ancien élu a été récemment mis en examen pour faux en écriture publique, usage et recel.

Un volet judiciaire qui pèse depuis 6 ans, crée des tensions et divise le village.

Quel que soit le vainqueur de ce scrutin municipal, la tâche s'annonce ardue : cette paix risque d'être difficile à retrouver, après des années de déchirement, de doute et de suspicion.

Retrouvez notre carnet de campagne ci-dessous : 

Le carnet de campagne à Centuri

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu