Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Charleville-Mézières : ce qu'il faut retenir du débat France Bleu - France 3

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Les quatre têtes de liste aux élections municipales à Charleville-Mézières étaient les invitées de France Bleu et France 3 Champagne-Ardenne ce mercredi. Sécurité, étiquettes politiques, développement durable ou économie, retrouvez les moments essentiels de ce débat.

Christophe Dumont, Boris Ravignon, Sylvain Dalla-Rosa et Mink Takawé, candidats à Charleville-Mézières
Christophe Dumont, Boris Ravignon, Sylvain Dalla-Rosa et Mink Takawé, candidats à Charleville-Mézières © Radio France - Alexandre Blanc

C'est avec la question, sensible, des étiquettes politiques de chacun des candidats que le débat a commencé. Boris Ravignon, maire sortant de Charleville-Mézières, se présente en effet "sans étiquette", lui qui est membre du parti Les Républicains et ancien conseiller de Nicolas Sarkozy. "J'essaie simplement de constituer une équipe de gens qui ont envie de s'engager", se justifie-t-il.

Boris Ravignon : "J'ai une liste d'union"

Parmi les enjeux des municipales à Charleville-Mézières : l'attractivité de la ville. Selon le dernier recensement de l'Insee, elle a perdu plus de 5.400 habitants entre 2007 et 2017. La municipalité parie sur le campus universitaire créé en septembre 2019. Les leviers du développement économique font débat : faut-il attirer de grandes enseignes nationales et internationales ou parier sur les initiatives locales ? Autre thématique : les déplacements. La gauche propose la gratuité des transports publics. En septembre 2019, la municipalité a lancé une consultation sur la piétonisation de la place Ducale.

La sécurité, thème central

Les quatre candidats ont également longuement échangé au sujet de la sécurité. La capitale ardennaise compte aujourd'hui 69 caméras de vidéosurveillance et le maire sortant assume : "Nous avons aussi doubler le nombre de policiers municipaux". Face à lui, Sylvain Dalla-Rosa : "Nous, liste de gauche, nous réclamons des moyens pour la police et notamment des antennes dans les quartiers". Ce à quoi Mink Takawé, candidate Lutte Ouvrière répond par des mesures sociales : "Les conditions de vie des couches populaires se dégradent et les caméras ne changeront rien, il faut répondre à cette misère !". Quant au candidat Europe Ecologie les Verts Christophe Dumont : "Pour nous une ville sûre est aussi une ville où l'on circule à 30km/h et où les enfants peuvent aller à l'école à vélo sans être sur des autoroutes urbaines".

Les quatre candidats débattent du sujet de la sécurité

Le débat en vidéo

Quatre candidats pour Charleville-Mézières

Deuxième débat à venir sur France Bleu Champagne-Ardenne et France 3 : Reims, le mercredi 4 mars.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu