Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Châteauroux : Antoine Bonneville se prépare à tous les scénarios

-
Par , France Bleu Berry

Le 1er tour des municipales, c'est dimanche prochain ! Le candidat LREM Antoine Bonneville se dit prêt et envisage les différents scénarios possibles.

À Châteauroux, Antoine Bonneville est le candidat notamment soutenu par La République en Marche,
À Châteauroux, Antoine Bonneville est le candidat notamment soutenu par La République en Marche, © Radio France - Régis Hervé

Le premier tour des municipales c'est ce dimanche 15 mars ! Les électeurs n'ont plus que 6 petits jours pour faire leur choix et pour les candidats, c'est la dernière ligne droite pour convaincre. Le candidat LREM, Antoine Bonneville se dit prêt et croit en son projet et à l'adhésion des castelroussins : "Tout a été fait, c'est la dernière ligne droite après un marathon de plusieurs mois. On va continuer d'aller à la rencontre des castelroussins. Mon seul objectif est d'avoir une vision pour notre ville. J'y crois, j'ai de bons retours. On va tout faire pour transformer l'essai. Je fais confiance aux castelroussins, c'est eux le Juge de Paix, mais j'espère qu'ils me mettront en tête à l'issue du 1er tour." a déclaré le candidat à France Bleu Berry. 

Qui sera qualifié pour le second tour ? 

Le candidat Antoine Bonneville le dit : il n'aime pas se projeter. Mais il croit en sa qualification même s'il envisage tous les scénarios : "c'est le loto, il y 7 listes, il y a plein de combinaisons possibles. Si je ne suis pas qualifié, je trouverai ça vraiment dommage et je ne l'envisage pas. Mais je sais que je suis la cible de beaucoup de candidats car je suis en centre du jeu politique. Je n'ai pas d'adversaire principal mais je pense être celui du maire sortant Gil Avérous, dont le bilan est mitigé. En revanche, si je ne suis pas qualifié au second tour et que le Front national peut être élu : j'appellerai à voter pour le candidat qui s'y opposera. C'est extrêmement clair : je suis républicain". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu