Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Cherbourg : un petit air de Dallas!

-
Par , France Bleu Cotentin

Sous la menace de la candidate LREM à Cherbourg, Benoît Arrivé et David Margueritte, en dépit de leurs différences politiques réfléchiraient à une alliance secrète : une sorte de pacte de non agression. Enquête.

Benoît Arrivé, Sonia Krimi et David Margueritte sont à bonne distance sur la photo (ici lors de l'inauguration de l'usine LM Wind Power),  mais en coulisse, des rapprochements s'opèrent.
Benoît Arrivé, Sonia Krimi et David Margueritte sont à bonne distance sur la photo (ici lors de l'inauguration de l'usine LM Wind Power), mais en coulisse, des rapprochements s'opèrent. © Radio France - Mahaut de Butler

Cherbourg-Octeville, Cherbourg-en-Cotentin, France

Les municipales 2020 à Cherbourg s'annoncent particulièrement ouvertes et incertaines. L'arrivée de la République en Marche dans le jeu politique rebat les cartes et entraîne même des rapprochements de circonstance, inenvisageables il y a seulement quelques années. Alors même que deux des acteurs principaux de la future campagne ne sont toujours pas officiellement candidats, en l'occurrence, David Margueritte et Sonia Krimi, se trame déjà en coulisses une stratégie  que l'on pourrait qualifier le "tout sauf Sonia Krimi".  

Krimi : la candidate à abattre politiquement

La députée la République en Marche, qui devrait officialiser sa candidature dans les tous prochains jours, mais qui est déjà en campagne depuis plusieurs semaines, et laboure le terrain aussi bien à Cherbourg qu'à l'échelle de l'agglomération, se retrouve aujourd'hui la candidate à abattre politiquement. Depuis plusieurs mois, ces prises de parole ou ses positions en tant que députée sont régulièrement critiquées par le PS cherbourgeois. Ainsi, le maire d'Equeurdreville, Dominique Hébert joue les francs-tireurs sur les réseaux sociaux. Du côté des Républicains, selon plusieurs sources, David Margueritte, aurait abandonné toute bienveillance pour l'élue la République en Marche depuis qu'elle a exprimé son ambition municipale. Finalement, Sonia Krimi réussit la quadrature du cercle : Elle arriverait à transformer les adversaires politiques de longue date, en alliés de circonstances, au motif que, comme le prétend le dicton, "les ennemis de mes ennemis sont mes amis. 

Un partage gagnant-gagnant entre Arrivé et Margueritte

En l'occurrence, le Républicain David Margueritte, toujours pas officiellement tête de liste à Cherbourg, mais qui devrait le dévoiler, lui aussi vers la mi-novembre, aurait passé un pacte tacite avec le maire sortant socialiste Benoît Arrivé, héritier de Bernard Cazeneuve, ennemi juré à Cherbourg du candidat Les Républicains! C'est en tout cas ce que plusieurs sources, dont des élus du Cotentin, pour certains proches des candidats, nous confirment. Selon eux, les deux hommes ont échangé et imaginé un partage gagnant gagnant : la ville de Cherbourg-en-Cotentin pour Benoît Arrivé, l'agglomération pour David Margueritte. 

D'après ces informateurs, celui qui est aujourd'hui vice-président à la région lorgnerait avant tout sur l'agglomération, conscient que la sociologie de Cherbourg-en-Cotentin, qui comprend désormais les communes de Tourlaville et Equeurdreville très à gauche, lui est moins favorable que par le passé. Mais la candidature de David Margueritte, maintenue au second tour quand bien même il ne serait pas en capacité de l'emporter, serait de nature à fragiliser la candidature la République en Marche de Sonia Krimi. Autrement dit, le candidat LR ferait le jeu du maire sortant Benoît Arrivé. En contre-partie, David Margueritte serait laissé tranquille dans sa quête de la présidence de l'agglomération. 

Démenti des principaux intéressés

Contactés par nos soins, Benoît Arrivé dément une telle entente, refuse de commenter des rumeurs et qualifie "la conversation de surréaliste", avant d'inviter "ceux qui les colportent et qui sont élus à se consacrer à leurs mandats". De son côté David Margueritte précise qu'il n'est pas question de "tambouille électorale", indiquant toutefois parler avec le maire de Cherbourg dans le cadre d'un travail en commun sur des dossiers importants pour le territoire, et assumant "mettre de côté les postures partisanes pour un travail en bonne intelligence au delà des clivages, dans l'intérêt du Cotentin".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu