Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Cherbourg : David Margueritte (LR) met la santé au coeur de la campagne

-
Par , France Bleu Cotentin

Le candidat de la liste "L'avenir en tête", David Margueritte, a présenté lundi 2 décembre ses mesures pour améliorer la qualité et l'offre de santé sur la ville de Cherbourg-en-Cotentin.

David Margueritte entouré de professionnels de santé à présenté ses mesures pour améliorer l'offre de soins à Cherbourg-en-Cotentin.
David Margueritte entouré de professionnels de santé à présenté ses mesures pour améliorer l'offre de soins à Cherbourg-en-Cotentin. -

C'est entouré de professionnels de santé issus de l'hôpital Pasteur, de la polyclinique du Cotentin mais aussi de la médecine généraliste, que le candidat David Margueritte a présenté lundi son programme pour répondre à l'enjeu de taille que représente le maintien sur Cherbourg-en-Cotentin, d'une offre de santé adaptée aux besoins de la population. 

Se battre pour l'hôpital

Et en préambule, le candidat a tenu à préciser son "attachement viscéral à l'hôpital public" tout en insistant sur son ambition de rassembler les différents acteurs de la santé pour _"_établir des complémentarités nécessaires tant la situation actuelle est désastreuse et préoccupante et suppose que l'on explore toutes les solutions".

Le Maire devra aller rencontrer la ministre de la santé pour insister sur la situation particulière de l'hôpital de Cherbourg.

La première ambition du candidat à la mairie, c'est de favoriser l'installation des nouveaux professionnels, notamment à l'hôpital public. David Margueritte assure "mesurer la situation de souffrance actuelle du personnel", et estime que "l'approche comptable sans objectif n'est pas soutenable et détériore l'image du CHPC avec notamment la suppression des postes qui est une hérésie". Un message a destination notamment des syndicats que le candidat a rencontré. La première mesure que devra prendre le futur maire, qui est président du conseil de surveillance de l'hôpital, ce sera donc d'aller voir la ministre pour obtenir un geste en vue de réduire la dette de l'hôpital au delà de ce qui a déjà été promis, compte tenu de la situation particulière de l'établissement. 

Mais au delà de cette intention, David Margueritte compte développer les vacations de médecins généralistes dans les services de l'hôpital, rendre plus facile également la formation des aides-soignants pour leur permettre une évolution de carrière. 

Du pragmatisme pour la médecine de ville

Concernant la médecine de ville, le candidat veut soutenir tous les modèles, notamment le projet en cours de centre de santé municipal mis en oeuvre par l'actuelle majorité sous l'impulsion des élus de la gauche debout. L'élu d'opposition rappelle que ça n'était pas sa ligne en 2014, mais "le temps a passé, la situation s'est aggravée, et avec un esprit pragmatique, il convient désormais de soutenir tous les modèles". Le projet sera cependant évalué dans 3 ans précise le candidat, avant d'ajouter vouloir relancer le projet de Pôle de santé libéral et ambulatoire, "en le rendant véritablement attractif".

Parmi les autres mesures annoncées pour améliorer l'offre de santé, David Margueritte compte aider de jeunes médecins à s'installer hors des zones franches en conditionnant l'aide apportée à un engagement à exercer au minimum 5 ans sur le territoire. Enfin, la gratuité de stationnement serait accordée aux professionnels de santé à domicile.

Objectif santé pour tous

Dans un contexte ou 3 Français sur 10 renoncent pour des questions financières, "il existe des moyens comme la mutuelle de santé municipale", souligne David Margueritte. "C'est un système juste dans lequel la municipalité procède à des négociations pour obtenir des baisses tarifaires permettant aux personnes âgées, aux fonctionnaires, qui n'ont pas forcément accès à une mutuelle, de profiter d'un prix préférentiel". Pour le candidat, elle sera accessible à tous les habitants, sans condition de ressource. 

Nous nous fixons des objectifs très ambitieux, conclut le candidat. "En 2023, nous ferons un point d'étape et envisagerons de nouvelles mesures si toutes celles envisagées aujourd'hui ne suffisent pas à améliorer la situation"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu