Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Politique

Municipales à Cherbourg-en-Cotentin : David Margueritte fait le plein salle des fêtes

-
Par , France Bleu Cotentin

Devant 650 personnes réunies salle des fêtes à Cherbourg-en-Cotentin, le candidat aux municipales David Margueritte a exposé les grands axes de son programme ce mercredi 22 janvier. Un discours d'une vingtaine de minutes en présence du président de région Hervé Morin.

David Margueritte, tête de liste "L'avenir en tête", entouré de ses colistiers et du président de région, Hervé Morin
David Margueritte, tête de liste "L'avenir en tête", entouré de ses colistiers et du président de région, Hervé Morin © Radio France - Pierre Coquelin

Des vœux aux allures de meeting. "Le vent frais de l'alternance souffle ce soir dans la salle de fêtes", lance le candidat David Margueritte, tête de liste "L'avenir en tête" à Cherbourg-en-Cotentin. Devant lui, 650 personnes : il a même fallu rajouter des chaises. Des soutiens de la première heure, des militants du Cercle du Cotentin, élus du Cotentin, et personnalités locales. 

Pour "chauffer" la salle, un soutien de poids : le président de région. "Je suis chargé de faire l’apologie du candidat, ironise Hervé Morin. David est un des piliers de la région". Un président qui met en avant l'action de son vice-président sur la formation et l'alternance : "en trois ans, nous avons augmenté le nombre d'apprentis de 5000 personnes, +20%, en Normandie". Applaudissements dans la salle. "_David a fait un travail gigantesque_. Il s'est baladé partout dans la région. La première qualité de celui qui est candidat, c'est son courage et sa pugnacité", ajoute Hervé Morin. 

Avec David Margueritte, "on est sûr d'avoir à la tête de Cherbourg-en-Cotentin un type qui est compétent et qui a envie de se donner. Quand depuis trois ans on se secoue comme ça pour la région, on est capable de le faire pour sa ville et son agglomération" - Hervé Morin, président de région

"Être maire"

Un candidat loué pour "son envie et son énergie". "Il nous fatigue avec son Cotentin et ses projets sur Cherbourg : il en parle tous les jours. Mais au bout du compte, quand arrivera le moment des élections, lequel aura le plus d'énergie pour son territoire ?", explique le président normand, qui met en avant les réalisations dans le secteur, portées par la région : l'usine LM Wind Power (qui devrait atteindre 1000 à 1200 personnes d'ici deux ans), la relance d'un projet d'hydroliennes, la démolition de l'hôtel Mercure près de la Cité de la mer, etc. 

Puis David Margueritte monte à la tribune. "La famille est unie. Nous sommes à 60 jours d'un renouvellement électoral dont chacune et chacun mesure à quel point il est crucial pour notre destin commun", confie David Margueritte. Pendant une vingtaine de minutes, il développe les grandes lignes de son programme, à travers une anaphore. "Être maire, c'est être bâtisseur. Être maire, c'est porter une certaine idée du développement. Être maire, c'est aussi être protecteur", égraine la tête de liste. 

Je ne veux ni de la lutte des places, ni de la lutte des classes pour notre ville. J'appelle à une alternance sereine, démocratique qui ne saurait se résumer à la victoire d'une famille politique sur une autre - David Margueritte, tête de liste "L'avenir en tête"

Pacte d'avenir

Le vice-président de région souhaite "préparer l'avenir" :

  • en dotant Cherbourg-en-Cotentin d'une agence de développement et d'attractivité
  • en privilégiant l'investissement : 250 millions d'euros sur le mandat
  • en offrant des services de haut niveau, comme une salle de spectacle et de sport, "sans opposer la rénovation des salles dont nous savons les besoins", et une patinoire municipale (56x26m, 6 millions d'euros)
  • en désenclavant la ville ("engager sans plus tarder la voie de contournement ouest")
  • en proposant des bus gratuits le week-end
  • en végétalisant la ville, "en commençant par la place De Gaulle dont la minéralisation intégrale a été une erreur reconnue par tous"
  • en engageant le chantier du marché couvert, pour dessiner une trame verte et bleue de la Cité de la Mer à la vallée de Crève-cœur
  • en développant les pratiques sportives, le e-sport et le sport santé
  • en s'engageant pour la culture, à travers la création d'une fabrique des arts

Autre axe développé par le candidat : "la protection des citoyens" : 

  • la relance d'un pôle de santé libéral en centre-ville, aux côtés du centre public de santé "dont nous souhaitons la réussite"
  • avec la création d'une maison des associations, pour mutualiser les projets
  • le retour de la semaine de quatre jours dès la rentrée 2020
  • un pass sénior dès 60 ans pour bénéficier de réduction sur les activités culturelles et les loisirs
  • la mise en place d'une mutuelle municipale
  • un plan "notre énergie commune" qui proposera une baisse jusqu'à 20% de la facture de gaz et d'électricité
  • le développement de la vidéo-protection "partout où cela sera nécessaire" et l'augmentation des effectifs de la police municipale

Pour mener à bien sa politique municipale, David Margueritte souhaite une "participation citoyenne", avec un maire, cinq maires délégués, 15 adjoints et "une présidence de la commission d'appels d'offres confiée à l'opposition".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu