Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Cherbourg : Sonia Krimi gênée par les propos d'un de ses soutiens

-
Par , France Bleu Cotentin

En publiant sur facebook un post en réaction à un article de France Bleu Cotentin consacré au malaise du personnel de l'hôpital de Cherbourg, l'une des soutiens de Sonia Krimi perturbe la campagne de la candidate soutenue par LREM.

En septembre dernier, Sonia Krimi saluait l'engagement de simples citoyens non professionnels de la politique. Revers de la médaille : on n'est pas à l'abri des bourdes
En septembre dernier, Sonia Krimi saluait l'engagement de simples citoyens non professionnels de la politique. Revers de la médaille : on n'est pas à l'abri des bourdes © Radio France - Benoît Martin

C'est un message facebook virulent qu'a publié Mélanie Leterrier-Viel jeudi matin sur la page facebook de France bleu Cotentin, sous un article consacré aux voeux de l'hôpital Pasteur intervenus la veille, et lors desquelles, les syndicats avaient procédé à un "jeté de blouses" pour dénoncer les conditions de travail dans l'établissement. Dans son message, l'internaute critiquait le comportement du personnel plus enclin à se rendre à la machine à café qu'à s'occuper des patients, personnel qualifié de "foutiste et médiocre"

Une militante engagée pour Sonia Krimi

Le message a rapidement suscité de nombreuses réactions indignées et conduit le syndicat Autonome de l'hôpital à publier à son tour une lettre ouverte à l'auteur du message : courrier dans lequel sa proximité avec la candidate à la mairie de Cherbourg-en-Cotentin, Sonia Krimi, était rappelé à plusieurs reprises. Car c'est un fait, le profil facebook de l'auteur des lignes assassines pour le personnel de l'hôpital est aux couleurs de la liste de Sonia Krimi. Elle s'y affiche en photos avec la candidate. Et de fait, Mélanie Leterrier-Viel était une membre active de la campagne de la députée et pressentie comme pouvant figurer sur la liste en cours de constitution. Dès lors, dans sa lettre ouverte, le syndicat autonome s'interroge et se dit "curieux de savoir si Madame Sonia Krimi (...) est en accord avec vos propos. Ce serait dommageable pour les prochaines élections".

La candidate met en garde contre la diffamation à son égard

Dès jeudi soir, rassemblés à l'occasion d'une réunion publique, les proches de Sonia Krimi ont mesuré les dégâts causés par cette affaire et ont pris la décision d'écarter Mélanie Leterrier-Viel de la campagne. "Il n'est plus question qu'elle figure sur la liste", souligne ce vendredi matin Jean-Michel Maghe, le maire de Querqueville, fidèle lieutenant de Sonia Krimi avant d'ajouter, "ce sont des propos personnels qui n'engagent qu'elle et ne reflètent absolument pas l'idée que nous avons du personnel du centre hospitalier"

Pour éteindre le début d'incendie, la candidate a adressé au syndicat et rendu public une lettre vendredi à la mi-journée. Elle y condamne les propos de sa militante jugés "inacceptables, blessants, humiliants" et ne représentant en rien son mouvement, avant d'évoquer les actions qu'elle compte mener auprès de l'Etat pour obtenir plus de moyens pour l'hôpital du Cotentin. Mais Sonia Krimi regrette aussi que l'on remette en cause son engagement pour l'hôpital à partir des propos tenus par une autre personne. Son équipe y voit des propos diffamatoires. Raison pour laquelle le syndicat Autonome a été contacté par l'avocat de la candidate et son directeur de campagne vendredi matin. "On n'engage pas d'action, souligne Jean-Michel Maghe, mais on met en garde!

Choix de la station

À venir dansDanssecondess