Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Municipales à Clermont-Ferrand : Eric Faidy ne sera plus investi par "La République En Marche"

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Après la fusion in extremis des listes "Brenas" et "Faidy", les instances départementales d'"En Marche" souhaitent retirer son investiture au candidat. Eric Faidy pourrait être aussi exclu du parti présidentiel tout comme ses sept autres colistiers marcheurs.

Le futur ex-marcheur (?) Eric Faidy, avant le premier tour des municipales
Le futur ex-marcheur (?) Eric Faidy, avant le premier tour des municipales © Radio France - Olivier Vidal

"C'est une grosse déception". Guy Lavocat, le référent puydômois du parti présidentiel ne cache pas son émotion au lendemain de l'annonce de la fusion entre la liste du Républicain Jean-Pierre Brenas, élu à la région aux côtés de Laurent Wauquiez, et celle d'Eric Faidy, celui là même qu'il avait fait entrer en politique il y a moins d'un an.

"Evidemment, je suis déçu après tout ce qu'on a pu faire pour lui, pour sa campagne, en faisant venir des ministres pour le soutenir" confie Guy Lavocat.

La décision du cadre de Michelin ne passe pas. Eric Faidy, avec sept autres colistiers, n'a pas suivi la décision du comité politique local "En Marche" qui s'était prononcé contre l'option de cette fusion avec un Jean-Pierre Brenas jugé "trop à droite". 

Une fusion "inconcevable" pour "En Marche"  

"Jean-Pierre Brenas est le représentant local de Laurent Wauquiez et de sa politique conservatrice, qui a régulièrement critiqué le gouvernement" analyse le référent. "Une fusion avec cette droite-là est inconcevable, c'est différent de ce qu'il se passe à Bordeaux par exemple où la droite, juppéiste, est plus modérée" poursuit-il.

Dans un communiqué publié ce mercredi, des Marcheurs, dont Guy Lavocat mais aussi la députée Valérie Thomas, ont fait part de leur regret quant à ce choix personnel. 

Très prochainement, "La République en Marche" va donc retirer son investiture à Eric Faidy, qui devrait être exclu du parti, tout comme ses sept autres colistiers.

De son côté dans un tweet ce mercredi matin, Jean-Pierre Brenas assure "se mettre en retrait de sa famille politique le temps de la campagne".  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu