Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DIRECT - Grève du 5 décembre : entre 806.000 et 1,5 million de manifestants en France
Politique

Municipales à Clermont-Ferrand : Marianne Maximi désignée tête de liste des Insoumis

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Les Insoumis ont enfin leur tête de liste pour les prochaines élections municipales de mars 2020 à Clermont-Ferrand. Il s'agit de Marianne Maximi, conseillère municipale depuis six ans au sein de l'opposition. Une Assemblée Générale l'a désignée vendredi soir.

La liste La France Insoumise-Clermont en Commun
La liste La France Insoumise-Clermont en Commun - Equipe de Campagne CEC

Clermont-Ferrand, France

Elle est présente dans beaucoup de cortèges et de mouvements sociaux, et siège depuis six ans dans l'opposition municipale. Marianne Maximi a été désignée tête de liste de "Clermont en Commun", lors d'une assemblée générale au centre Jean Richepin vendredi soir. 

A 34 ans, elle est donc la seule femme pour l'instant investie dans la campagne municipale. "Un choix fort" des militants selon cette éducatrice spécialisée. 

L'urgence sociale, climatique et démocratique au programme 

Une telle candidature se fonde pour l'instant sur un programme écologique. "C'est proposer une autre politique" explique la candidate, "et notre objectif est de proposer une vraie alternative pour répondre à cette triple urgence, sociale, climatique et démocratique." Pour Marianne Maximi, "il ne suffit pas de dire qu'on plante quelques arbres alors qu'on ne change pas les règles d'urbanisme." La conseillère municipale clermontoise rappelle ainsi son combat (et celui de sa formation politique) contre le Grand Stade, auquel elle est fortement opposée. 

Lors des dernières municipales, la liste, alors menée par Alain Laffont, avait réuni 11,79% des suffrages, se plaçant en quatrième force politique de la ville au premier tour, derrière Olivier Bianchi (PS), Jean-Pierre Brenas (droite) et Antoine Rechagneux (FN). 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu