Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Municipales à Concarneau : une triangulaire incertaine dans la ville bleue

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Trois candidats se sont qualifiés pour le second tour des élections municipales à Concarneau. La troisième ville du Finistère va donc accueillir une triangulaire incertaine dont la clé sera sans aucun doute l'abstention.

La Ville Close de Concarneau - Juin 2020
La Ville Close de Concarneau - Juin 2020 © Radio France - Roméo van Mastrigt

Toute cette semaine, France Bleu Breizh Izel vous a emmené dans différentes villes de Bretagne pour vous aider à décider. Pour qui voterez-vous dimanche pour ce second tour des élections municipales ? Aujourd'hui, direction Concarneau, la troisième ville du Finistère avec environ 19.000 habitants.

La liste de la municipalité sortante en tête

Au premier tour, c'est la liste de droite "Mon parti, c'est Concarneau" qui est arrivée en tête du scrutin avec 39,5 % des voix. Elle est emmenée par Marc Bigot, conseiller municipal à l'urbanisme, adoubé par André Fidelin, le maire sortant.

Derrière, il est suivi par la liste de gauche unie "Concarneau solidaire et durable", menée par Elisabeth Janvier, créditée de presque 30%. Seulement 600 voix séparent les deux listes. 

Enfin, la liste citoyenne "Concarneau avec vous" soutenue par la République en Marche (LREM) remporte environ 24% des voix. Sa tête de liste, Antony Le Bras, est conseiller municipal d'opposition. 

Concarneau - Juin 2020
Concarneau - Juin 2020 © Radio France - Roméo van Mastrigt

À peine 40% de participation

La principale inconnue de ce scrutin reste l'abstention. Au premier tour, elle a dépassé les 60%. Seulement 7.000 personnes se sont déplacées pour voter, c'est presque 3000 Concarnois de moins qu'en 2014. Par ailleurs, le candidat Rassemblement National (RN), qui a collecté 6 % des voix, a appelé ses électeurs à ne pas aller voter. Son électorat pourrait voter pour la droite locale mais rien n'est moins sûr. Avec seulement quelques centaines de voix entre les différentes listes, l'abstention sera faiseuse de roi ou de reine

L'impact du Covid-19 ? 

L'épidémie de Covid-19 qui a touché la France a également perturbé la campagne municipale. Plus de trois mois séparent les deux tours. Forcément, une réflexion s'est mise par chaque liste sur le bien-fondé des programmes.

C'est le cas de Marc Bigot, le candidat de la municipalité sortante  : "Il y a eu une interrogation lorsqu'on a ressorti le programme. On s'est demandé s'il fallait que l'on change quelque chose. Après beaucoup de discussions, on a décidé de ne pas changer une ligne. On considère que notre programme répond aux problématiques de la crise et qu'il n'est pas nécessaire de le modifier". S'il est élu, il prévoit des reports "de certains projets ou investissements", mais aucune annulation n'est prévue, assure l'actuel adjoint à l'urbanisme. 

Marc Bigot, candidat de la liste "Mon parti, c'est Concarneau", actuel élu en charge de l'urbanisme
Marc Bigot, candidat de la liste "Mon parti, c'est Concarneau", actuel élu en charge de l'urbanisme © Radio France - Roméo van Mastrigt

Pour faire face aux impacts sur le commerce local, l'équipe municipale a décidé de rendre le parking gratuit en zone bleue tout l'été. "On sait que les Concarnois n'apprécient pas le parking payant l'été. Là, on souhaite qu'ils viennent consommer à Concarneau, en centre-ville et qu'ils viennent en Ville Close", explique l'élu. 

"Nous avons décidé de ne pas changer une ligne à notre programme" - Marc Bigot

Plus de démocratie pour faire face aux futures crises

Pour la candidate de la gauche unie (EELV, FI, PCF, UDB, Génération.s), cette crise a mis en lumière, selon elle, le manque de de démocratie locale. "C'est ce qui caractérise fondamentalement notre liste", pointe Elisabeth Janvier. Pour faire face aux futures crises, sanitaires ou écologiques, il faut "des villes fortes, résistantes et durables". Pour cela, Elisabeth Janvier compte impliquer tous les Concarnois, "en co-construisant des projets avec les acteurs de la ville et ses habitants".

Elisabeth Janvier, candidate de la gauche, tête de la liste "Concarneau solidaire et durable"
Elisabeth Janvier, candidate de la gauche, tête de la liste "Concarneau solidaire et durable" © Radio France - Roméo van Mastrigt

Pour cela, elle compte créer plusieurs organes de consultation dont une "cellule de crise" pour faire face aux conséquences de l'épidémie. La candidate souhaite également mettre en place un "comité citoyen" avec des habitants volontaires, des habitants tirés au sort, des élus, des représentants des services de la ville. Elisabeth Janvier souhaite par exemple faire participer les habitants du quartier de Beuzec, "car certains se sentent abandonnés et relégués". 

"La démocratie, c'est ce qui caractérise fondamentalement notre liste" - Elisabeth Janvier

Aider les associations pour relancer Concarneau

La question du Covid a également fait réfléchir l'équipe de "Concarneau avec vous", menée par Antony le Bras. "Il faut laisser notre projet inchangé, car il est déjà très ambitieux sur la transition écologique et énergétique, ainsi que sur le développement économique". Ce sont les deux piliers sur lesquels le candidat compte s'appuyer pour faire repartir la vie et l'économie locales. Mais certains auront besoin d'aide assez urgemment, estime-t-il. Il s'agit des associations "qui n'ont pratiquement pas eu d'aide par la municipalité actuelle. La plupart de leurs événements sont annulés et elles se retrouvent dans des situations très délicates. Elles restent dans l'attente d'un plan d'urgence ", estime l'élu d'opposition. Celui-ci veut le mettre en action dès le mois de juillet.

Antony le Bras, tête de la liste "Concarneau avec vous"
Antony le Bras, tête de la liste "Concarneau avec vous" © Radio France - Roméo van Mastrigt

C'est la clé de voûte d'un été festif et animé selon Antony le Bras. "On peut avoir un bel été 2020 à Concarneau, j'en suis persuadé", confie-t-il. Il souhaite que de petits événements aient lieu pendant tout l'été, "de petite taille mais qui animeront la ville". 

"Les associations restent dans l'attente d'un plan d'urgence" - Antony le Bras

D'autres mesures des trois candidats sont à retrouver sur France Bleu Breizh Izel.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu